Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Toujours fanny à domicile, l’ASVEL a même « lâché sur la fin » contre Valence

EuroLeague - Une nouvelle fois battue à domicile dans la compétition européenne, l'ASVEL a montré un visage bien moins encourageant contre Valence (55-78) que lors des dernières semaines. L'entraîneur villeurbannais Gianmarco Pozzecco s'est dit "assez triste et surpris" de cette nouvelle défaite.
Toujours fanny à domicile, l’ASVEL a même « lâché sur la fin » contre Valence
Crédit photo : EuroLeague

L’ASVEL n’a toujours pas trouvé la solution à domicile en EuroLeague. Défait une nouvelle fois contre Valence à la LDLC Arena ce vendredi (55-78), Villeurbanne a concédé sa 6e défaite consécutive à la maison, sa 12e si l’on ajoute la fin de saison dernière.

Après pourtant plusieurs prestations encourageantes en terre rhodanienne ces dernières semaines, dont la première à la LDLC Arena face au Bayern Munich à l’épilogue douloureux (100-101, a.p.), l’équipe de Gianmarco Pozzecco a subi un vrai coup d’arrêt contre la formation espagnole. Après une première mi-temps accrochée, l’ASVEL a complètement été étouffée par l’agressivité défensive des Valencians, n’inscrivant aucun point lors des cinq dernières minutes du 3e quart-temps et perdant huit ballons sur l’intégralité de cette période. Une déroute offensive que l’entraîneur italien Gianmarco Pozzecco a peu apprécié

« Jusque-là, nous avions plutôt été très bons offensivement et c’est la première fois que nous perdons de la sorte, analysait-il auprès du quotidien Le Progrès. Il y a peut-être un peu de fatigue, mais cela ne doit absolument pas être une excuse. Je suis assez triste et, pour tout dire, assez surpris. Parce que, ce soir, quelque chose n’a pas du tout été. Je pensais que nous étions sur la bonne voie pour gagner un match à domicile mais, ce soir, nous ne l’étions pas du tout. Même en première mi-temps, nous ne jouions pas bien. Et, ensuite, nous avons clairement arrêté de jouer. Et, ce qui me gêne le plus, c’est que nous avons lâché sur la fin. »

Une attitude qui a également fortement déplu au public villeurbannais, qui prenait place pour la seconde fois dans l’Arena de Décines ; certains spectateurs ont quitté la salle plusieurs minutes la fin, d’autres ont laissé entendre quelques sifflets et huets. Forcément, les joueurs n’ont pas pu les ignorer : « C’est compliqué, dur à vivre, et ça fait c… de voir les gens partir avant la fin, nous siffler, avouait le pivot Youssoupha Fall au Progrès. Il faut garder espoir, essayer d’avancer et tenter de relever la tête dimanche à Paris ». Car se dresse une autre rencontre primordiale dès ce dimanche dans la capitale, avec l’ambition d’être le seul dauphin de Monaco en Betclic ELITE en cas de victoire contre le Paris Basketball, 3e au classement.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion