Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Tuomas Iisalo : « Ce dernier match ne définit pas notre saison »

Betclic ÉLITE - Balayé lors de l'Épisode 4 de la finale par l'AS Monaco (76-115), le Paris Basketball ne sera pas champion de France. Tuomas Iisalo et Michael Kessens ont tout de même confié leur fierté.
Tuomas Iisalo : « Ce dernier match ne définit pas notre saison »

La déception de T.J. Shorts et des Parisiens après la défaite en finale

Crédit photo : Julie Dumélié

Tuomas Iisalo (entraîneur de Paris) : « Je veux féliciter Monaco pour leur série et leur match incroyable ce soir. Ils ne nous ont jamais vraiment laissé de chance sur les deux derniers matches. C’est un beau champion pour la Betclic ÉLITE. Mais je ne veux pas laisser le match de ce soir définir notre saison. Tout ce que je peux dire, c’est que si on avait dit à quelqu’un dans notre vestiaire qu’on finirait deuxièmes du Championnat, qu’on gagnerait la Leaders Cup, l’EuroCup, qu’on battrait le record de victoires consécutives pour un club français (25, du 27 janvier au 15 mai) mais qu’on ne remporterait qu’un seul match en finale contre Monaco, je pense que beaucoup auraient signé. Je ne pourrais pas être plus fier de mon équipe. Ce fut une saison incroyable. »

Michael Kessens (capitaine de Paris) : « Nous sommes fiers de notre saison, même si les deux derniers matchs piquent un peu. Il faut encaisser la défaite et aller de l’avant. Monaco est une équipe très talentueuse. Ils nous ont pris au sérieux, ils ont tout donné et c’est cela que l’on veut aussi. Ils ont su imposer leur façon de jouer. On n’a pas vraiment trouvé de solution sur ces deux dernières sorties. Ils ont haussé le ton, chapeau à eux.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
toto72- Modifié
Bravo l'ASM, ils ont pris Paris à son propre jeu : secouer physiquement l'adversaire, en particulier les lignes arrières. TJ Short a ainsi été en phase avec son nom. il finit MVP en déroute. La marche va être très haute l'année prochaine en Euroleague pour Paris, sauf à avoir comme ambition de lutter avec l'ASVEL et l'Alba pour conquérir les nimbes du classement. Après, peut être qu'ils vont acheter l'équipe du pana en remplacement de celle de cette année. En tout cas, pour voir jouer des français dans une équipe française ou monégasque, mieux vaut aller voir l'ASVEL ou l'ASM.
Répondre
(0) J'aime