Vincent Collet : « Avoir l’état d’esprit et la densité qu’on avait au Mans et à Boulazac »

Avec cinq victoires de suite, Strasbourg se déplace en favori à Orléans. La SIG défie un OLB privé de Chris Evans, suspendu, ce samedi pour la 11e journée de Jeep ELITE. Malgré tout, Vincent Collet, l’entraîneur de la formation alsacienne, reste prudent. Oui, la dynamique a changé. Mais les problèmes d’hier ne sont pas si loin.

« Il faut se rappeler où on était il y a trois semaines et des discours, ressasse-t-il sur sigstrasbourg.fr. On disait de nous « est-ce que ce sera une nouvelle défaite ? ». Maintenant il faut prendre conscience, et ne pas se dire « c’est programmé, le prochain match sera une victoire ». C’est un match à l’extérieur, qui n’est pas moins dangereux que celui qu’on a gagné lundi (à Boulazac). Il faut s’attendre à ce que ce ne soit pas facile. »

Pour l’emporter face à une formation « qui a du talent » et ainsi prolonger sa série de victoires, la SIG va devoir reproduire les mêmes efforts.

« Ne pas s’arrêter aux deux matches précédents à l’extérieur. Il faut les confirmer. Si on a l’état d’esprit et la densité qu’on avait au Mans et à Boulazac, on peut espérer faire la passe de trois. »

Entre-deux à 20 heures.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires