Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

« Ça fait mal car on s’est donné » : les réactions après la défaite de l’ASVEL contre Milan

Battue par Milan en ouverture de l'EuroLeague, jeudi, l'ASVEL n'a pas démérité contre l'un des prétendants au titre (69-62). Les Villeurbannais, pénalisés par les absences, se sont fait punir par les Italiens dans les dernières secondes de la rencontre. Retrouvez ci-dessous les réaactions de TJ Parker, d'Yves Pons, de Youssoupha Fall et d'Ettore Messina.
« Ça fait mal car on s’est donné » : les réactions après la défaite de l’ASVEL contre Milan
Crédit photo : EuroLeague

TJ Parker (entraîneur de l’ASVEL) : « On n’est pas loin malgré les absences, il faut donc féliciter les joueurs de leur engagement et de l’intensité. Ils n’ont rien lâché des deux côtés du terrain. Encaisser 69 points de Milan, ce n’est pas rien. On a vu la défense qu’on voulait au retour des vestiaires mais on a aussi commis des erreurs qu’on ne voulait absolument pas voir. Il fallait laisser (Billy) Baron driver et on l’a laissé tirer, tirer et tirer. Ça fait mal car on s’est donné.

LIRE AUSSI. Courageuse, l’ASVEL a été crucifiée par Milan dans le money time

On a un peu peiné en attaque et physiquement à la fin mais ils ont défendu très dur. Même en mettant 62 points, tu peux gagner en faisant quelques stops et avec un ou deux paniers de plus. Il faut qu’on apprenne. On a un peu gelé le ballon, on aurait pu davantage le donner à l’intérieur. Arrêtez avec le top 8 : allons chercher le plus de victoires possible en EuroLeague, c’est le principal. »

« On perd le match sur des petits détails »

Yves Pons (ailier-fort de l’ASVEL) : « On a super bien commencé le match mais on fait quelques erreurs offensivement et défensivement. On peut rapidement les corriger. On perd le match sur des petits détails. On a eu les tirs qu’on voulait en deuxième mi-temps mais on les a manqués. Face à une telle équipe, chaque balle perdue leur offre deux points faciles. Il faut qu’on prenne davantage soin de la balle. On a une bonne équipe en défense : on peut mettre beaucoup d’intensité et d’énergie. On a été inconsistants pour espérer gagner. On a pris des mauvaises décisions offensivement. On a parfois forcé, alors qu’on aurait pu prendre plus notre temps. »

Youssoupha Fall (intérieur de l’ASVEL) : « Ça se joue sur des détails : des rebonds, des pertes de balles… L’envie était présente, on a fait le maximum pour gagner ce premier match. En deuxième mi-temps, Milan a joué plus dur et on a reculé. Il faut qu’on apprenne de cette rencontre pour les matchs à venir car c’est le niveau d’exigence de l’EuroLeague. Plusieurs fois, TJ (Parker) a insisté pour qu’on joue à l’intérieur car il sait qu’on a un petit avantage avec ma présence sous le cercle. (À propos de sa blessure en fin de match). Mon doigt (l’annulaire de la main gauche) est sorti et ils l’ont remis donc on verra si c’est cassé ou pas. »

« Notre défense nous a permis de survivre en deuxième mi-temps à une soirée pauvre offensivement »

Ettore Messina (coach de Milan) : « C’est évidemment une belle victoire pour nous. Ce n’est jamais facile de gagner ici, surtout en début de saison. On a démarré plus que doucement mais ce n’était pas une surprise avec notre pré-saison. Notre défense a été affreuse en début de match mais elle nous a permis de survivre en deuxième mi-temps à une soirée pauvre offensivement.

Ce genre de match change au moment où on se rend compte que même si on loupe en attaque, on ne le paye pas trop cher car on est solides en défense et qu’on peut gagner. Parfois, le basket n’est pas trop compliqué pour un coach. Il suffit de donner le ballon à des joueurs talentueux. C’est ce que TJ Parker et l’ASVEL ont fait en première mi-temps avec Nando De Colo.  J’ai dit à Billy Baron et Kévin Pangos de marquer à trois points (il rit) et voilà. Billy (Baron) était dans un bon soir. Il y avait plusieurs options, mais il a décidé de garder la balle car il était en confiance. En revanche, le tir de Kévin (Pangos) est plus surprenant après un match compliqué mais cela en dit long sur son caractère. »

Propos recueillis à Villeurbanne,

Ettore Messina
Ettore Messina a réussi son coup.  » J’ai dit à Billy Baron et Kévin Pangos de marquer à trois points », s’amuse le maestro italien. (photo : EuroLeague)
BEBASKET

Une lecture plus fluide, des chargements de pages plus performants, et plus de publicité ! Offrez-vous un abonnement BeBasket et soutenez la rédaction et la couverture du basket français au quotidien.

À partir de 5€

Commentaires


Vous écrivez en tant que .Modifier

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5€