Bourges au Final Four ; « Je suis admiratif de ce qu’on fait les filles », Olivier Lafargue

Après avoir perdu le match aller de 2 points à Mont-de-Marsan, le Tango Bourges Basket s’est excellement bien repris ce jeudi dans le match retour en infligeant un +19 à Basket Landes. Les filles de Olivier Lafargue se sont imposées 74-55 devant un Prado qui n’avait d’yeux que pour ses joueuses. Dominé dès l’entame du match, Basket Landes n’a pas vu le jour dans ce match comme le confie Julie Barennes :

« On perd de 19 points mais elles (Tango Bourges Basket, ndlr) le méritent, on n’était pas dans le match donc forcément c’est le tarif. Après elles n’ont pas été injouables mais si tu les laisses jouer oui elles sont injouables. Elles ont posé de l’intensité et elles ont fait ce qu’elles voulaient et nous on a subi. Si on les laisse nous impacter c’est sûr que ce sont des soirées compliquées. Bourges a très bien joué, on a cru que ça allait être serré mais on a pas fait les efforts pour. On a pris le match à l’envers et nous ne sommes pas sortis de cette spirale ». 

Laëtitia Guapo a réalisé un très bon match avec 12 points à 5/5 de réussite aux tirs et 5 rebonds pour 17 d’évaluation en 17 minutes de jeu. Elle raconte :

« C’était vraiment très bien comme match, on savait qu’il fallait mettre les points sur les « i’ dès le début. Il ne fallait pas les laisser espérer comme on l’avait fait au match aller chez elles. En plus là on avait le public qui nous portait, c’était un Prado des grands soirs. On espère recevoir le Final Four et que le public nous aide à décrocher le titre européen. Sur l’intensité et l’énergie qu’on a mis, on a essayé de donner les bonnes réponses et de lire ce qu’elles faisaient en défense. On a vu qu’il fallait aller au bout après avoir posé un écran soit jouer directement avec l’intérieur car elles ont pas beaucoup d’aide. On a travaillé sur ça cette semaine et on l’a reproduit ce soir. »

Son entraîneur Olivier Lafargue est euphorique après cette victoire : 

« On devait gagner de plus de 3 points, ça a été le cas. Je suis admiratif de ce qu’on fait les filles ce soir notamment sur l’énégie dégagé et le coeur qu’elles y ont mis. C’est pour vivre des moments comme ça qu’on travaille dur. C’est quand même extraordinaire ce qu’elles ont fait ce soir.  

Le Tango Bourges se retrouve dans le Final Four en compagnie de Mersin (tombeur de l’ASVEL), Galatasaray et le vainqueur entre Valence et Venise, match qui se tient ce vendredi soir.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires