Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Chris Paul (41 points) terrasse les Clippers, les Phoenix Suns qualifiés pour les finales NBA pour la 3e fois de leur histoire

Vingt-huit ans après, les Phoenix Suns retrouvent le parfum singulier des finales NBA. En matant les Clippers dans leur salle du Staples Center cette nuit (103-130), les hommes de Monty Williams ont remporté la Conférence Ouest. Sublimés par le génial Chris Paul (41 points dont 31 seconde mi-temps à 16/24 aux tirs, 7/8 à 3-points, 4 rebonds et 8 passes décisives) qui va disputer sa toute première finale NBA en 16 ans de carrière, les joueurs de l’Arizona ont récité leur basket, à l’image des 27 passes décisives à la fin de la rencontre.

L’orchestre de Phoenix a fonctionné à merveille. Devin Booker (22 points), Jae Crowder (19 points, à 5/6 à 3-points) et DeAndre Ayton (16 points et 17 rebonds) ont mis à profit le jeu léché des Suns. Une telle oeuvre collective ne pouvait permettre aux Clippers d’espérer un quelconque succès, malgré le soutien de ses fans. Lorsque les coéquipiers de Paul George (21 points et 9 rebonds) sont revenus à 7 points dans le troisième quart-temps (89-82), leur ancien meneur star (2011/17), « CP3 » s’est chargé d’inscrire deux tirs primés. Une séquence décisive, qui mit fin aux espoirs de Marcus Morris Sr. (26 points) et consorts. 

Quand bien même Nicolas Batum réalisait son meilleur total de points dans cette série (9 points, 4 rebonds et 2 passes décisives en 20 minutes), Los Angeles n’a pas su inverser la tendance. Sans doute la fatigue née de deux tours précédents éprouvants était trop conséquente. 

Pour la troisième fois de son histoire (1976, 1993), les Suns atteignent les finales NBA. En quête d’un premier titre, ils retrouveront le vainqueur de la Conférence Est, Milwaukee ou Atlanta (2-2). 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion