Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Elie Okobo (Monaco) : « On ne veut pas se satisfaire de cette qualification au Final Four »

Qualifiée pour la première fois de son histoire à un Final Four de l'EuroLeague, l'AS Monaco défie l'Olympiakos Le Pirée pour une place en finale. Face aux hommes de Sasha Vezenkov, MVP de l'EuroLeague, l'ASM aura fort à faire mais la Roca Team a prouvé plus d'une fois cette saison qu'elle avait cette capacité à répondre présent dans les moments importants.
Elie Okobo (Monaco) : « On ne veut pas se satisfaire de cette qualification au Final Four »
Crédit photo : Direction de la Communication / Manuel Vitali

Après l’entrainement de la Roca Team dans la Žalgirio arena, Elie Okobo, sans trop s’étendre sur ce le sujet, a évoqué la demi-finale d’EuroLeague qu’attend l’AS Monaco face à l’Olympiakos Le Pirée, ce vendredi (17 h). Visage fermé, déjà tourné vers le premier Final Four de C1 de la Roca Team, l’arrière monégasque a réaffirmé les ambitions princières des hommes de Sasa Obradovic.

Élie Okobo, dans quel état d’esprit êtes-vous avant cette demi-finale contre l’Olympiakos ?

Je suis motivé, concentré et il me tarde que ça commence. Je suis prêt physiquement et mentallement. Les deux matchs de saison régulière contre l’Olympiakos étaient très intenses donc je pense qu’il y aura un niveau d’intensité comparable voire supérieur. Ensuite, ce sera une question d’efficacité, perdre le moins de ballons possible et faire le moins d’erreurs. Par rapport à ce que j’ai connu en NBA et en équipe de France, ce Final Four fait partie du top 3 des compétitions disputées pendant ma carrière.

LIRE AUSSI. Sasha Vezenkov élu MVP de l’EuroLeague

« Une question d’énergie, de concentration »

Pensez-vous que vous avez un avantage psychologique avec ces deux victoires acquises en saison régulière ?

Non, je ne pense pas car je peux aussi dire que l’Olympiakos a l’expérience d’un Final Four de l’EuroLeague. Globalement, ce seront deux très bonnes équipes qui s’affronteront pour une place en finale. Ce sera dur pendant 40 minutes. On est beaucoup à participer à notre premier Final Four (seul Mike James a déjà disputé un Final Four) mais c’est une question d’énergie, de concentration. Sur des fins de match serrés, on a montré tout au long de la saison qu’on était solides, qu’on était capables d’être concentrés pour l’emporter.

L’AS Monaco a perdu l’an dernier contre l’Olympiakos en quart de finale au terme d’un match 5 très disputé. Est-ce toujours un sujet de discussion au sein de l’équipe ?

Non car il y a eu deux autres matchs cette année. Là, c’est totalement différent de la saison régulière. Il s’agit d’un Final Four. Ce n’est pas un quart de finale d’EuroLeague. Ce sera différent.

Vous êtes à deux matchs du titre, tout peut aller très vite…

On a travaillé dur pour en arriver là car cette qualification fait partie des objectifs du début de saison. Maintenant qu’on est rendu ici, il ne faut pas s’en satisfaire. On veut accomplir de belles choses sur ce Final Four et on mettra tout en place pour. On devra défendre collectivement pour essayer de limiter leurs joueurs clefs. On a les armes pour avec Alpha (Dialo), Yakuba (Ouattara), John (Brown), ce sera un vrai combat défensif. Ce sera la clef du match.

Recueillis à Kaunas,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion