Kendall Anthony de retour en France, direction Saint-Quentin

En janvier 2019, du haut d’un CV rempli de diverses expériences dans des championnats mineurs (Brésil, Islande), Kendall Anthony débarquait par la petite porte à Gravelines-Dunkerque, un contrat de pigiste médical en poche. Brillant lors de ses premières sorties (35 d’évaluation à Fos-sur-Mer lors de sa deuxième apparition avec le BCM), le natif du Tennessee avait vite été prolongé sur le reste de la saison, avant de progressivement s’éteindre (seulement quatre matchs au-dessus de la barre des 5 points lors des onze dernières journées). 

Deux ans et demi après son passage à Sportica (11,5 points à 43%, 2 rebonds et 4 passes décisives en 20 rencontres de Jeep ÉLITE), ce meneur de poche, détenteur d’un premier pas dévastateur, va retrouver le Nord de la France. Mais à l’échelon inférieur, puisqu’il a dit oui à Saint-Quentin , actuel 12e de Pro B, qui cherchait à remplacer Pedro Barral, selon L’Aisne Nouvelle.

Champion de D2 israélienne deux années de suite

Depuis son épisode gravelinois, Kendall Anthony (1,73 m, 28 ans) a garni son palmarès de deux trophées en remportant deux fois consécutivement la deuxième division israélienne. Avec le Bnei Hertzeliya en 2020, mais sans parvenir à convaincre en Winner League ensuite (remercié après sept rencontres à 13,6 points à 38% et 4 passes décisives), puis avec l’Hapoel Galil Elyon cette année (15,7 points à 45%, 2,4 rebonds et 3,3 passes décisives), scorant notamment 18 points en finale contre Netanya. De là à dire qu’un three-peat est en préparation avec le SQBB…

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires