L’ASVEL craque face à l’Anadolu Efes Istanbul

Crédit photo : EuroLeague

Malgré une bonne première mi-temps, l'ASVEL s'est inclinée ce vendredi soir face au double champion d'Europe en titre, l’Anadolu Efes Istanbul (78-72).

Battue par Berlin il y a une semaine, l’ASVEL s’est une nouvelle fois inclinée ce vendredi soir face au double champion d’Europe en titre, l’Anadolu Efes Istanbul (78-72).

Une première mi-temps sérieuse pour l’ASVEL

Après une entame de match équilibrée (10-10, 5′), l’ASVEL s’est appuyée sur un excellent Nando De Colo (12 points, 2 rebonds et 4 passes décisives) pour prendre les commandes à l’issue d’un premier quart temps extrêmement disputé (17-19, 10′). Dans un match marqué par les séries, les Turcs ont infligé un 5-0 à l’ASVEL avant que les Rhodaniens ne réagissent et répondent par un 7-0 pour conserver six longueurs d’avance (26-32, 18′). Sérieux et appliqués, les hommes de T.J. Parker ont bien fini ce premier acte et sont rentrés aux vestiaires en tête (29-36, 20′). Une première période marquée par la 300e interception de Nando De Colo en EuroLeague.

L’ASVEL craque face à un duo Micic – Clyburg en feu

Au retour des vestiaires, Nando De Colo a continué son festival offensif et permis à son équipe de conserver l’avantage malgré la belle réaction stambouliote initiée par la paire Vasilije Micic (22 points) – Will Clyburn (15 points, 4 rebonds et 2 passes décisives). A dix minutes de la fin, les Stambouliotes sont ainsi revenus à six longueurs des Villeurbannais (52-58, 30′).

Si l’ASVEL avait le match en main avant d’aborder ces dix dernières minutes, les coéquipiers d’Antoine Diot se sont écroulés en fin de rencontre. Dans un dernier quart temps de folie et portés par son public, l’Anadolu Efes a durci le ton pour finalement repasserdevant grâce à un énorme run impulsé par le tandem Micic – Clyburn. Les Turcs ont infligé un 20-6 fatal aux Rhodaniens pour renverser le match et l’emporter (78-72). A l’issue de la phase aller, les champions de France sont avant-derniers avec 11 défaites. De leurs côtés, les joueur d’Ergin Ataman rebasculent dans le top 8 (9 victoires et 8 défaites).

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires