Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le retour prématuré de Mike James au vestiaire : « un problème interne qui sera réglé en privé » par l’AS Monaco

Si Zvezdan Mitrovic a esquivé le sujet en conférence de presse en jouant la surprise, peut-être à raison puisqu’il lui tournait le dos, il y a bien eu un premier incident public vendredi soir à Istanbul avec Mike James. Sans que le ton ne monte réellement entre les deux hommes au cours de leur explication, l’ancien meneur des Brooklyn Nets a directement pris la direction du vestiaire à la 33e minute, après avoir été sorti par son coach, avant de réapparaître sur le banc en toute fin de match, en t-shirt d’échauffement et claquettes aux pieds.

« Aucun commentaire » du club

Contactée ce jour, l’AS Monaco a indiqué sans surprise n’avoir « aucun commentaire à faire ». Le club ajoute qu’il s’agit d’un « problème interne qui sera réglé en privé ».

le-retour-premature-de-mike-james-au-vestiaire----un-probleme-interne-qui-sera-regle-en-prive--par-monaco1637420529.jpeg
L’incompréhension de Mike James face à la décision de Zvezdan Mitrovic de le sortir du match

Deux premiers mois poussifs sur le Rocher

Arrivé mi-septembre en Principauté avec le statut de plus gros salaire de l’histoire du championnat de France, et de loin, Mike James peine à convaincre depuis ses premiers pas sur le Rocher. Sans évidemment être déshonorantes (13,1 points, 3,2 rebonds et 5,1 passes décisives), ses statistiques en EuroLeague sont loin d’être au niveau de ses standards de ses dernières saisons avec Milan et le CSKA Moscou, toutes bouclées autour de 20 points et 6 passes décisives. Surtout, son efficacité offensive est sujette à questionnement : 35% aux tirs, lui qui a toujours été entre 40 et 49% auparavant.

Fréquemment utilisé au poste 2, ce qui a eu tendance à le frustrer par séquences, à tel point qu’il s’en était déjà ouvert à Zvezdan Mitrovic (notamment lors de la réception de l’Étoile Rouge de Belgrade), Mike James n’a également disputé que trois rencontres de Betclic ÉLITE, dont deux claques (-27 à Levallois, -25 à Bourg-en-Bresse) où une certaine nonchalance se dégageait de son attitude. Dans la foulée de la défaite dans l’Ain, il avait d’ailleurs tweeté que « cette merde n’arriverait plus ».

Une seule fois a-t-on vraiment pu apercevoir l’immense talent de Mike James en action sous le maillot monégasque : c’était à Madrid où son incroyable festival (24 points à 7/14 et 10 passes décisives) avait failli renverser le Real. Autrement, la Roca Team a évidemment eu affaire à un bon joueur (encore 18 points en 25 minutes la semaine dernière contre le Bayern Munich) mais pas au top player qu’elle croyait avoir embauché. Ce qui ne veut pas dire qu’il est dénué de tout impact. En témoigne cette étonnante statistique relevée par Antoine Lessard hier : sorti après son deuxième panier de la soirée, cantonné à un « triple-quatre » (4 points, 4 rebonds et 4 passes décisives), Mike James a pourtant permis à Monaco d’être à +12 contre l’Efes lorsqu’il était sur le parquet. Pendant les 22 minutes sans lui, la Roca Team était à -33…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion