Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Ousmane Dieng a-t-il enfin gagné sa place dans la rotation du Thunder ?

NBA - Ousmane Dieng s'est enfin installé dans la rotation du Thunder. Après une saison en dents de scie entre la NBA et la G-League, le jeune français a gagné la confiance du coaching staff sur ce mois de février.
Ousmane Dieng a-t-il enfin gagné sa place dans la rotation du Thunder ?

Ousmane Dieng progresse petit à petit

Crédit photo : NBA League Pass

Pourrait-il enfin trouver de la régularité dans sa saison sophomore ? Ousmane Dieng (2,08m, 20 ans) est entré dans la rotation du Thunder depuis le 1er février. Il a joué sept matchs d’affilée en NBA pour la première fois depuis le début de saison en novembre. Sans être coupé par un aller-retour en G-League. Le Français entre désormais en jeu avec une équipe de remplaçants plutôt productive, pour 11 minutes par match. Sur cet échantillon, il compte 4,7 points de moyenne à 43,5% aux tirs (dont 33,3% à 3-points), 1,3 rebonds et 2,0 passes. Des statistiques modestes pour celui qui essaye avant tout de se fondre dans le collectif et de faire gagner son équipe. Plutôt que de vouloir briller individuellement. Il se concentre en effet à fluidifier le jeu de la second unit, en faisant beaucoup de passes dans le cœur du jeu.

Dieng doit gagner en confiance pour faire plus de bons choix, ce qui a tendance à lui faire défaut. Et cela viendra en essayant. Le Thunder l’a bien compris et devrait continuer à le faire jouer cette saison sans le renvoyer en G-League. Les derniers mouvements d’effectif de la franchise de l’Oklahoma prouvent qu’elle compte sur le Français dans son projet long-terme. Il est en effet passé entre les gouttes des transferts de la trade-deadline. Pour cause, Dieng apporte un profil qui manque au Thunder. Il est le deuxième plus grand joueur dans la rotation derrière Chet Holmgren, et apporte donc de la taille qui fait cruellement défaut à cet effectif. Il peut ainsi jouer sur les postes 3 et 4, voire 5 par séquence. Pour remplir ce rôle de quasi-intérieur, il doit progresser dans ses capacités défensives et sa présence au rebond. C’est ce sur quoi se concentre le staff du Thunder depuis son arrivée en NBA, pour en faire un joueur combatif capable de jouer plus physique.

Une saison en dents de scie

C’est aussi pour cela que le natif du Lot-et-Garonne a passé autant de temps en G-League. Il y a joué 19 matchs en quatre passages distincts, disséminés tout au long de la saison. Mais difficile de trouver un rythme dans ce contexte. En 31 minutes de moyenne en G-League, Dieng a compilé des statistiques de 16,0 points à 43,9% aux tirs (dont 24,7% à 3-points), 6,8 rebonds, 3,6 passes et 1,3 interception. Ses faibles pourcentages s’expliquent parce qu’il a dû se créer lui-même ses tirs, contrairement à la NBA où il bénéficie des espaces créés par ses coéquipiers stars. Tout cela fait partie de l’apprentissage pour un joueur qui reste le deuxième plus jeune du Thunder. Comme c’était annoncé lors de sa draft, il reste un diamant brut qui a besoin de temps pour être poli. Récemment, son coach Mark Daigneault a confirmé cela :

« Il est dans les temps. Il est arrivé en NBA jeune, on ne s’attendait pas à ce qu’il puisse jouer directement pour plusieurs raisons, notamment physiques… On essaye juste de le faire progresser tranquillement. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
leon_21
Finalement, il sera tombé dans la bonne équipe. OKC croit en lui et lui semble correspondre a leur besoin. Comme quoi, etre drafté au Thunder n'est pas une fin, n'est ce pas Théo...
Répondre
(0) J'aime
tony9
Vraiment envie de le voir en préparation avec l équipe de France, tout comme Diabaté
Répondre
(0) J'aime