Roanne s’en sort miraculeusement contre Limoges

Crédit photo : Olivier Fusy

Devant de 15 points à 8 minutes de la fin (79-64), Roanne a perdu l'avantage à 8 secondes de la fin. Mais la Chorale l'a finalement emporté sur deux lancers francs contestés de Stefan Moody à 1,6 seconde de la fin.

Pour la première fois depuis 2010, la Chorale de Roanne a battu le Limoges CSP (88-87) à domicile en Betclic ELITE. Les joueurs de Jean-Denys Choulet ont dominé les débats (107 à 97 à l’évaluation collective) avant de perdre le contrôle dans le dernier quart-temps. Devant de 15 points à 8 minutes de la fin (79-64), les Ligériens n’ont plus marqué de panier dans le champ dans les cinq dernières minutes, après un ultime panier de Maxime Roos (14 points à 6/6 aux tirs, 5 rebonds, 2 passes décisives, 1 contre, 1 interception et 0 balle perdue pour 23 d’évaluation en 25 minutes) à 5 minutes de la fin.

Une faute litigieuse

Alors que Desi Rodriguez (19 points à 6/11, 5 rebonds, 2 passes décisives et 7 fautes provoquées pour 23 d’évaluation en 30 minutes) a donné l’avantage à 8 secondes de la fin sur une claquette, Stefan Moody (13 points à 3/6 à 3-points, 3 rebonds et 4 passes décisives pour 17 d’évaluation en 29 minutes) a obtenu une faute contestée par le clan limougeaud pour redonner l’avantage aux locaux à moins de 2 secondes de la fin. Ainsi, la Chorale s’est imposée 88 à 87 et conserve toutes ses chances de se qualifier pour la Leaders, avec une septième victoire en 15 matches.

Les locaux auront bénéficié du gros impact en sortie de banc de leur intérieur rookie Silvio De Sousa, auteur de 16 points à 6/8, 6 rebonds, 2 passes décisives, 2 interceptions et 5 fautes provoquées pour 21 d’évaluation en 24 minutes. Pour Limoges, la pilule est dure à avaler deux jours après sa courte défaite à Ludwigsbourg. Les joueurs de Massimo Cancellieri ne peuvent pas en vouloir qu’à l’arbitrage, surtout avec 88 points encaissés. Bryce Jones (23 points à 9/14, 5 rebonds et 6 passes décisives) et Javontae Hawkins (19 points à 4/8 à 3-points) auront encore pu montrer leur talent mais ils ont respectivement perdu 6 et 7 balles. Eux et leur équipe devront se reprendre dans deux jours contre la JL Bourg, à Beaublanc cette fois.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires