Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Rodrigue Beaubois n’a « pas souhaité venir » pour la fenêtre internationale avec les Bleus

Équipe de France - Avant les premiers matchs des Bleus lors des qualifications à l'EuroBasket 2025, le sélectionneur Vincent Collet est revenu sur l'absence de Rodrigue Beaubois. Ce dernier a "de nouveau décliné" la sélection.
Rodrigue Beaubois n’a « pas souhaité venir » pour la fenêtre internationale avec les Bleus

Rodrigue Beaubois, ici avec le maillot de l’Anadolu Efes fin 2022.

Crédit photo : Sébastien Grasset

Le feuilleton Rodrigue Beaubois en équipe de France est peut-être de ceux dont on connaît la fin, mais dont on se plaît à croire qu’elle pourrait changer. Pour le premier rassemblement des Bleus en 2024 à l’occasion du début des qualifications à l’EuroBasket 2025, le joueur de l’Anadolu Efes ne fait toujours pas partie d’une liste de Vincent Collet. Affirmant pourtant son envie d’évoluer avec l’équipe de France en vue des Jeux olympiques de Paris, Rodrigue Beaubois n’a pourtant pas répondu favorablement à l’appel du sélectionneur des Bleus. Pour rappel, le Guadeloupéen, à 35 ans, ne compte toujours aucune sélection nationale.

« Rodrigue a de nouveau décliné (la sélection), il a dit qu’il avait besoin de se reposer et a carrément dit qu’il ne souhaitait pas venir, expliquait Vincent Collet à L’Équipe. Mais il dit qu’il veut éventuellement faire les Jeux Olympiques, sous conditions aussi, c’est-à-dire en fonction de l’avancée de sa négociation contractuelle cet été. J’aurais aimé qu’il vienne sur ce rassemblement, pour qu’on puisse le voir ».

« Rien de nouveau » pour Thomas Heurtel

Le manager général des Bleus, Boris Diaw, a également fait un point sur l’autre cas épineux de l’équipe de France, celui de Thomas Heurtel. « Oui, ça a fait les gros titres, mais il n’y a rien de nouveau. Je l’appelle de temps en temps pour prendre de ses nouvelles mais c’est ce qui a été décidé en bureau fédéral : tant qu’il est en Russie, il n’est pas sélectionnable. »

En attendant de pouvoir potentiellement compter sur les deux joueurs précédemment cités, l’équipe de France masculine entame les qualifications à l’EuroBasket 2025 ce vendredi soir à Brest, face à la Croatie (20h30).

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
toto72- Modifié
Collet et son staff m'étonneront toujours de leurs manques d'amour propre et de jugeote. Des garcs comme Causeur, Beaubois et même Heurtel ont fait un choix clair dès le début: leur carrière en club au dessus de tout, parce qu'au bout on sait ce qui restera, le pognon. Je ne jette pas la pierre à ses joueurs. Parce contre, aller se faire humilier à chaque période internationale pour savoir si ses majestés vont sourciller un peu et bien vouloir se consacrer un peu à la glèbe malgré leur grand âge et qu'on a tout un tas de joueurs bps plus jeunes et valables qui ne demandent qu'à prendre de l'expérience, ca frise la bêtise chronique aïgue.
Répondre
(2) J'aime
phailicks
L'amour propre n'est pas un prérequis pour faire partie de l'équipe de France. Causeur et Beaubois ont connu par le passé des blessures lors des préparations avec l'équipe de France, et Heurtel a probablement participé a plus de compétition internationale que vous et moi et réunis. Dans ce contexte, annoncer que ces joueurs privilégient le pognon à l'équipe de France semble peu réfléchi
Répondre
(1) J'aime
toto72- Modifié
Les pauvres, 15 ans de bobos chroniques en périodes internationales, ou forcés d'aller fricoter avec les russes sous peine de se retrouver au RSA. Répondront ils à l'appel du sélectionneur de l'équipe de France de Foutage de gueule?
(1) J'aime
toto72- Modifié
N'hésites pas relis mon post car concernant l'amour propre, je ne parle pas des joueurs mais de Collet et de son staff.
(1) J'aime
phailicks
Il ne s'agit pas de bobos chroniques en périodes internationales, il s'agit d'une fracture et d'une aponévrosite lors de phases de préparation. Par la suite, ils n'ont sauf erreur pas été retenus dans les 12 pour les compétitions internationales. Malgré ça, étant donné leurs niveaux intéressants en euroleague lors des dernières saisons, à mes yeux ces joueurs sont légitimes à être sélectionnés en équipe de France (que ce soit par leurs qualités intrinsèques ou par leurs capacités à s'intégrer dans un collectif). Quant à Heurtel et la Russie, autant il me semble difficile de défendre sa signature, autant le timing de la charte signée est ahurissant
(0) J'aime
phailicks
Oui, j'ai bien relu ton post. Mon commentaire portait bien sur le staff, qui lui non plus ne doit par faire preuve de trop d'amour propre (à mon avis ;) )
(0) J'aime
phailicks
Compréhensible, pour un joueur de 35 ans qui joue plus de 50 matchs par saison...
Répondre
(0) J'aime