Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Huit Français maintiennent leur nom à la Draft NBA 2024

Draft NBA - Après la date limite de retrait des candidatures, sept Français ont décidé de tenter leur chance cette année à la Draft 2024. Cinq d'entre eux ont de très bonnes chances d'être draftés, et les trois autres espèrent créer la surprise.
Huit Français maintiennent leur nom à la Draft NBA 2024

Sarr, Risacher et Salaün ont de bonnes chances d’être tous sélectionnés dans le Top 10.

Crédit photo : NBL / Flavien Portat / FIBA

Ils étaient 17 au départ, et ne sont désormais plus que 7. Le 29 mai dernier, avait lieu la date limite de retrait des candidatures des joueurs NCAA à la Draft NBA. Deux tricolores avaient alors retiré leurs noms, préférant retenter leur chance l’année prochaine : Adama Bal et Yacine Toumi. Trois semaines plus tard, ce dimanche 16 juin, c’était au tour des joueurs internationaux de faire leur choix.

Beaucoup de candidatures ont finalement été abandonnées, dont celles de huit Français : Mohamed Diawara, Zacharie Perrin, Ilias Kamardine, Noah Penda, Brice Dessert, Ugo Doumbia et Milhan Charles. Les cinq premiers continueront leur aventure en Betclic ELITE la saison prochaine. À Cholet pour Diawara, à Nancy pour Perrin, à Dijon pour Kamardine, au Mans pour Penda et à Strasbourg pour Dessert. Doumbia et Charles resteront eux du côté de la Pro B, à Vichy pour le premier, et à Antibes pour le second.

Trois Français de plus qu’en 2023

Ce qui ne laisse finalement que huit joueurs français officiellement candidats à la Draft NBA des 26 et 27 juin 2024, soit deux de plus que l’année dernière :

Depuis maintenant plusieurs mois, Zaccharie Risacher et Alexandre Sarr sont pressentis pour être sélectionnés en première et deuxième position. Potentiellement dans le cadre d’un transfert pour l’ancien de la JL Bourg. Tidjane Salaün devrait les accompagner dans le Top 15. C’est en tout cas ce qu’indiquent les dernières prédictions, ainsi que les workouts effectués par l’ancien de Cholet, tous avec des équipes de la loterie (San Antonio, Détroit, Portland, Utah, Oklahoma City). Ils ont d’ailleurs été tous les trois invités dans la fameuse Green Room, qui est souvent un bon présage.

De leur côté, Pacôme Dadiet et Melvin Ajinça ont logiquement maintenu leur candidature, étant donné qu’ils sont attendus en fin de premier tour ou en début de second. Au contraire d’Armel Traoré, Lucas Dufeal et Mohamed Diarra, qui ont tout de même laissé leur nom dans la liste, espérant faire déjouer les pronostics. À respectivement 21, 21 et 23 ans, attendre une année supplémentaire n’aurait de toute façon peut-être pas valu le coup. Il est peu probable qu’ils connaissent une évolution exponentielle en une saison. Ils tentent donc leur chance cette année, espérant créer la surprise en convaincant une franchise lors d’un workout. À noter que les prospects tricolores nés en 2002 sont automatiquement éligibles cette année, mais aucun n’est vraiment sur les radars actuellement.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
derniermot
Dadiet et Ajinça, c'est tout sauf logique. Ils ont peu d'assurance de 1er tour, donc d'argent. Et pour réussir en NBA, si tu n'es pas "couvé", tu as interet à etre performant IMMEDIATEMENT. Donc un joueur de 2e tour a intéret à etre pret, or, à 19 ans, sauf exception, c'est pas le cas. Tout le monde n'est pas BronBron ou Wemby En revanche, y a de nombreux joueurs qui arrivent à 21-22 ans qui font carrière. Bref, on radote la meme chose tout le temps mais arriver à 19 ans sans etre pret et sans top 15 assuré, c'est juste aberrant
Répondre
(0) J'aime
bouma
@derniermot: ce n'est pas radoter, ce que tu dis : c'est la vérité . Et ce ne sont pas les exemples de joueurs qui se sont plantés pour être parti trop tôt ,qui manquent !
Répondre
(0) J'aime