Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

T.J. Parker : « Tout le monde peut gagner cette Leaders Cup »

Face aux Metropolitans 92, l'ASVEL a souffert mais a finalement rejoint Le Mans en demi-finale de la Leaders Cup (72-65). Retrouvez les réactions d'après-match.
T.J. Parker : « Tout le monde peut gagner cette Leaders Cup »
Crédit photo : Léo Morillon - LNB

T.J. Parker : « Cela n’a pas été facile. On a pu le voir avec Monaco et Cholet que le premier match est toujours le plus compliqué en Leaders Cup. Il y a eu un grand Victor en face qui a mis des tirs très difficiles. Tout le monde peut gagner cette Leaders Cup. On va jouer contre une équipe du Mans qui est très forte. La fatigue va rentrer en compte. Il y a deux matchs pour un trophée, il faut la mettre de côté. Ce soir, on a pu faire les stops quand il fallait. Sur les trois – quatre dernières minutes, on a eu l’agressivité défensive nécessaire. Contre le MSB, il ne faudra surtout pas redonner de deuxième chance. »

Nando De Colo : « C’était un match de Leaders Cup. Il n’y a pas forcément de favori avant, c’est une finale chaque jour. Cela passe par beaucoup de détails. Ce soir, on a contrôlé le match, même si on s’est fait quelques frayeurs. Maintenant, il faut bien se reposer. Le Mans sera une opposition sur un style différent. Si l’on veut faire un résultat ce week-end, il faut juste se concentrer sur nous. Collectivement, on devra être sur la même page et faire le boulot pour aller le plus loin possible. »

Bilal Coulibaly : « On n’est pas passé loin de la victoire. On aurait aimé la chercher mais la fatigue et le manque de lucidité ont beaucoup joué. Nous sommes quand même fiers de notre match, le coach aussi. On avait vraiment envie de gagner, on a donné tout ce qu’on avait. C’était grandiose ce soir, il y avait vraiment du monde. Même l’entrée sur le parquet m’a fait bizarre, je n’ai pas l’habitude. Quand les blessés reviendront, il n’y a pas de raison de ne pas aller chercher la victoire. »

Vincent Collet : « Nous avons été très valeureux, voire presque héroïques. On a vraiment tout donné, on s’est battu, presque accroché. J’aurais aimé que la faute sur Victor soit sifflée, et que ça évite sa sortie. J’aurais voulu voir jusqu’où on pouvait les pousser. Mais ce qui nous est arrivé n’est pas dramatique. Il aurait fallu une rotation de plus à la mène pour tenir la balle. En attaque, nous étions démunis, il y avait beaucoup de possessions où l’on n’arrivait pas à installer ce que l’on voulait faire. On a beaucoup mieux joué en deuxième mi-temps. On a pu résister car notre tête de proue, Victor Wembanyama, a été exceptionnelle. Un très grand leader. Avant ça, il a joué comme un joueur d’exception. Il a tenu l’équipe dans tous les domaines. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion