Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Gabriel Veras, la nouvelle sensation des Sharks d’Antibes

U18 ÉLITE - Gabriel Veras (16 ans) a réussi un énorme buzzer beater dans la victoire d'Antibes contre l’Élan Chalon ce dimanche 3 mars.
Gabriel Veras, la nouvelle sensation des Sharks d’Antibes

Gabriel Veras réalise un début d’année 2024 sensationnel.

Crédit photo : DIMS DPS

Gabriel Veras est décidément clutch cette saison avec Antibes ! Ce dimanche 3 mars, le jeune meneur des Sharks a marqué un énorme 3-points sur le buzzer pour permettre à son équipe de l’emporter 80 à 78 face à l’Élan Chalon en U18 ÉLITE.

Alors que les Azuréens étaient menés d’un point (77-78) à 6,9 secondes de la fin, il a bénéficié d’une forme de jeu pour avoir le ballon en sortie d’écran. Non content d’avoir un potentiel catch and shoot à 3 secondes du buzzer final, l’ancien joueur du SLUC Nancy a préféré repartir en drible pour lancer ses appuis en droite-gauche, comme il aime le faire à l’image d’un Matthew Strazel. Malgré la présence de deux défenseurs plus grands devant lui, il a tiré, marqué et donné la victoire aux Antibois. « C’était un tir assez compliqué mais je l’habitude de le bosser, donc ça allait, a sobrement commenté le Nancéien ce lundi sur la route de l’entraînement. Je n’avais pas trop de pression, je suis content qu’il soit rentré. »

Gabriel Veras n’en est pas à son coup d’essai. Déjà le 9 février en Espoirs ÉLITE Pro B, il avait marqué les 8 derniers points d’Antibes pour arracher la prolongation. Les U21 Sharks s’étaient imposés 89 à 85 après prolongation. « Pour moi, les fins de match serrés sont les meilleurs moments dans un match de basket, assure Gabriel Veras. C’est là où on a le plus de sensations. »

Meneur de petite taille (1,80 m) né en 2007 (encore U17), Gabriel Veras a commencé le basket à 3 ans au COS Villiers non loin de chez lui, à Villers-lès-Nancy. Fils d’un ancien joueur dominicain installé en France, il a ensuite évolué à l’AS Haut du Lievre Nancy avant d’intégrer le Pôle Espoirs régional et d’évoluer en U15 ÉLITE au SLUC Nancy. A la sortie de celui-ci, ce meneur au QI basket très en avance a choisi de rejoindre le centre de formation d’Antibes en 2022. Très talentueux et très sérieux selon son entourage, il tourne cette saison à 17,9 points en U18 ÉLITE et son équipe est en tête de la poule A du groupe A avec 7 victoires en 9 matches. Par ailleurs, il a déjà un rôle majeur en U21 (15,9 points à 42,9% de réussite aux tirs, dont 28,2% à 3-points, 2,7 rebonds, 5,5 passes décisives, 2,7 interceptions et 3,3 balles perdues en 30 minutes) alors qu’il n’était entré en jeu qu’à deux reprises dans ce championnat en 2022-2023.

S’il ne s’est pas encore entraîné avec l’équipe professionnelle, ce qui représente pour lui « un objectif », il pourrait intéressé le staff de l’équipe de France U17 dans la perspective de la Coupe du monde U17, cet été en Turquie. Cependant, il n’a jamais encore été démarché par un membre du staff de Lamine Kebe.

En attendant, il pourra potentiellement se mettre en valeur sur une scène médiatique plus importante. Si Antibes venait à gagner ses deux prochains matches de Coupe de France U17, ce fan d’Allen Iverson et Russell Westbrook pourrait être l’un des joueurs à suivre sur le parquet de Bercy lors des finales le samedi 27 avril. En effet, en février, Gabriel Veras a guidé les siens vers le Top 8 de la Coupe de France U17 avec deux victoires contre Monaco (1/16e) et Venelles (1/8e). Contre les U17 de la Roca Team, il a notamment réussi six paniers à 3-points en 4 minutes 30 lors du troisième quart-temps. Vous avez dit talent ?

L’avis de Christian Corderas, le directeur du centre de formation des Sharks d’Antibes : « Il fait l’unanimité dans le staff par son comportement »

« C’est un gros, gros compétiteur. Il est arrivé au centre de formation avec directement un esprit de s’imposer tous les jours, imposer son style etc. C’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié. L’année avant sa venue, j’ai beaucoup échangé avec son entraîneur au Pôle Espoirs de Nancy, Damien Jean-Joseph, et vraiment il y a eu un boulot exceptionnel de fait. Donc nous quand il est arrivé il s’est imposé directement par son niveau de jeu. Il s’est imposé sur les entraînements. Je n’étais pas forcément parti pour lui confier les responsabilités de l’équipe la première année. Mais lui, en fait, il a fait en sorte de prendre ces responsabilités avec des hauts, avec des bas pour une première année, comme ils le font tous. Mais vraiment ça a été super impressionnant.

Ce gamin-là, il te force tous les jours à réfléchir, à le faire jouer plus. Cette saison, sa deuxième année au centre de formation, il est titulaire de l’équipe Espoir, titulaire de l’équipe U18, avec des performances de haut vol. Sur les quelques matchs depuis le mois de janvier, il a une clutchtitude assez exceptionnelle dans les moments chauds et puis il est beaucoup plus en maîtrise.

Il a fait un gros travail avec nous sur impliquer les autres joueurs, son équipe, gérer le tempo, le rythme. C’est un garçon qui évolue en ce moment très très bien. Dans le staff, il fait l’unanimité par le comportement. C’est un mec qui travaille, qui est toujours là, qui est à l’heure. On est sur un profil, je pense, de joueur de haut niveau seulement aujourd’hui il lui reste beaucoup de travail pour atteindre son potentiel. Mais ça en prend le chemin. »

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
jeildo
A suivre !
Répondre
(1) J'aime
madaballer
C'est fou ça, un meneur de 1m80 en France, à 16 ans est considéré comme meneur de petite taille !!
Répondre
(1) J'aime