Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Kameron McGusty délivre Beaublanc au buzzer, Roanne glisse doucement vers la Pro B

Le multiplex de la 28e journée de Betclic ÉLITE a été riche ! Découvrez tous les enseignements du soir, de l'énorme shoot de Kameron McGusty au gros coup pour le maintien de Gravelines-Dunkerque, en passant par les opportunités manquées de Saint-Quentin, Roanne et Strasbourg.
Kameron McGusty délivre Beaublanc au buzzer, Roanne glisse doucement vers la Pro B

Kameron McGusty félicité par Tyree Appleby et Alexandre Chassang : l’arrière américain du CSP a crucifié Saint-Quentin au buzzer

Crédit photo : Limoges CSP

De l’air pour Chalon…

Et si le destin de la Chorale de Roanne avait définitivement basculé ce vendredi 6 avril ? Relancé par sa victoire contre Boulogne-Levallois le week-end dernier, le club ligérien a de nouveau sombré dans la zone rouge, complètement inoffensif à Chalon-sur-Saône. L’occasion était pourtant si belle avec un déplacement chez le 15e, Chalon-sur-Saône, souffrant ces derniers temps (88-107 à Limoges samedi dernier). Une défaite de plus de 11 points aurait fait basculer l’Élan dans la zone rouge.

Kaleb Wesson a été monumental (photo : Charlotte Geoffray)

Mais la saison roannaise est celle des opportunités manquées et l’équipe de Marc Berjoan n’a jamais existé chez son voisin bourguignon (86-105). Pilonnés à l’intérieur par Kaleb Wesson (23 points à 9/10, 7 rebonds et 2 contres), les Roannais ont affiché les mêmes maux que lors de l’époque de Jean-Denys Choulet : pas de défense, et des Américains aux abonnés absents, les habituels (3 points pour Jordan Tucker, 0 pour Kellan Grady) et une recrue qui n’a rien apporté (5 points à 1/3 pour Wayne Selden). Avec deux longueurs d’avance, plus le panier-average sur la Chorale, les joueurs de Savo Vucevic ont eux fait un pas de géant vers le maintien. Ils ont également fait une mini-fleur aux Metropolitans 92 : la défaite ligérienne empêche le finaliste de Betclic ÉLITE d’être mathématiquement relégué dès ce samedi en Pro B.

… Pour le BCM aussi !

Outre leur propre résultat, si la soirée des coéquipiers de Sekou Doumbouya (29 points à 11/16 et 4 rebonds) est si problématique, c’est parce que leur concurrent direct, Gravelines-Dunkerque, s’est aisément remis de son soir sans lors de l’Opalico. Un triomphe surprenant à la Meilleraie, tant par l’ampleur (84-72, plus large victoire de leur saison à l’extérieur) que par l’adversité : Cholet restait ainsi sur quatre victoires de rang. Mais la formidable dynamique de l’équipe des Mauges, même renforcée par Tidjane Salaün et Nick Johnson, n’a rien pu faire pour endiguer la furia maritime. CB aura manqué un peu de tout : d’adresse (6/27 à 3-points), d’intensité défensive et de leaders… Derrière le match XXL de Neal Sako (23 points à 9/10, 13 rebonds et 4 passes pour 37 d’évaluation), personne n’émarge au-dessus des 9 points. En face, le BCM ressemblait à un vrai collectif : Kris Clyburn muet, et tous les autres entre 6 et 16 points (la palme pour Vafessa Fofana, de retour à la Meilleraie). Après quatre défaites en cinq rencontres, le groupe de Jean-Christophe Prat a enrayé sa série négative et repris ses distances avec la zone rouge : l’hypothèse d’un maintien, complètement dingue après les dix défaites initiales, prend encore plus d’épaisseur !

Le gros coup manqué du SQBB

Avec Saint-Quentin, il se passe toujours quelque chose ! Mais pas toujours dans le bon sens pour le SQBB. La semaine dernière, les Axonais ont vécu une soirée de légende en climatisant l’ogre monégasque sur une claquette au buzzer de William Pfister. Cette fois, les hommes de Julien Mahé ont subi le sort inverse, torpillés sur le gong final par un shoot longue distance de Kameron McGusty, un modèle de catch and shoot, après une passe décisive de Nemanja Nenadic (particulièrement clutch avec un tir primé à 30 secondes de la sirène).

Dans sa quête de playoffs, alors que la SIG Strasbourg n’a pas existé à Dijon (voir ci-dessous), Saint-Quentin pourra s’en vouloir. Dans le chaudron de Beaublanc, où les ultras ont encore interpellé la propriétaire Céline Forte, trois jours après l’ultimatum posé par la DNCCG, le SQBB a longtemps fait la course en tête. Même diminués (Ajinça et Dossou-Yovo out), les coéquipiers d’un Dominik Olejniczak record (26 points à 11/14, 9 rebonds et 2 contres) ont compté jusqu’à 17 points d’avance (33-50, 19e minute). Avec 7 points et 5 passes décisives en 15 minutes, le novice Nolan Traoré a encore été très intéressant. Mais à l’énergie, et avec un Danilo Nikolic des grands soirs (20 points à 8/15 et 7 rebonds) et une triple menace derrière (14 points pour McGusty, Nenadic et Nicolas Lang), le CSP a progressivement grignoté son retard, jusqu’à l’incroyable emballage final. Preuve que la seule entité irréprochable du club, cette saison, est bien l’équipe professionnelle, qui serait 8e de Betclic ÉLITE, juste devant le… SQBB, sans la sanction confirmée par le CNOSF.

Dijon se relance

À force, la saison de la SIG Strasbourg devient prévisible. Quand les Alsaciens sortent un exploit, on peut quasiment être surs que la sortie suivante sera insipide. Une inconstance chronique, si ce n’est coupable, qui menace de plus en plus d’empêcher l’équipe de Massimo Cancellieri de faire les playoffs en fin de saison (même si McGusty lui a rendu un fier service en abattant le SQBB au buzzer). Ainsi, à l’image du triste enchaînement exploit contre Paris – naufrage au Portel au cœur de l’hiver, la SIG n’a pas existé à Dijon, une semaine pile après avoir battu l’ASVEL au buzzer.

Enfin des sourires pour Jawun Evans et les Dijonnais (photo : FOXAEP)

Forte de ses cinq défaites de rang, la JDA a donc pourtant profité de la venue des sympathiques Strasbourgeois pour se relancer. Avec un 4/23 à 3-points et 19 balles perdues, les coéquipiers de Tyrus McGee (18 points) ont été bien tolérants avec une équipe en difficulté, certes renforcée par le retour convaincant de Cameron Hunt (17 points à 6/12, 5 rebonds et 4 passes décisives), une semaine après celui de l’inoxydable David Holston (18 points à 7/16, 4 rebonds et 6 passes décisives). Avec ce succès aisé (80-68), forgé sur un troisième quart-temps réussi (26-16), l’équipe de Laurent Legname arrêtera certainement de regarder dans le rétroviseur pour se concentrer sur son immense opportunité : une finale de Coupe de France, face à… Strasbourg. Et cette fois, si la SIG continuait de surfer sur son irrégularité, personne ne trouverait de quoi y redire du côté du Rhénus…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
coquio86
Roanne va bien tout droit en pro b!! il n'y a que doumbouya, cooper et morin qui jouent!!!!!
Répondre
(1) J'aime
mick7142
Je valide ton post's......Mais vous à Poitiers, ça n'a pas été mieux...même en deçà !!! De Pro A à Pro B, puis N1, puis repêchage au détriment d'un club, qui administrativement n'était pas en place.
Répondre
(2) J'aime
jamesnaysmith
Doumbouya est l'archétype du joueur qui fait des stats qui n'impactent pas du tout son équipe. Il ne défend pas, se regarde jouer en attaque... Il n'existera jamais dans une équipe de niveau supérieur, avec cette mentalité.
Répondre
(0) J'aime
mick7142- Modifié
Honte à la Chorale, voilà où JDC nous aura amené avec ses recrues de m..... Et puis l'apport du 16 ème, c'est nul, ça ne vaut rien, qui a dégoté ça ? Mais c'est pas grave, on gagnera peut être quelques matchs en B histoire de se maintenir afin de ne pas être trop ridicule, parce qu'hier soir, on a touché le fond du fond. Je suis dégoûté de la manière, mais la vie continue, et la terre ne va pas s'arrêter de tourner pour autant..... Par ailleurs, je ne souhaite pas du tout que l'on bénéficie d'un sauvetage quelconque au détriment d'un club en difficultés financières ou autres, on ne le mérite pas ; et puis sportivement, ce genre de faveur n'a aucune saveur, aucune valeur, c'est du repêchage ni peu ni moins.
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
Vous allez un peu vite en besogne, Mick. Qui nous dit qu'il y aurait eu ces résultats si Brochot ne nous avait pas fait sa petite descente d'organes et avait concervé JDC ? JDC d'ailleurs, qui n'aurait peut-être pas recruté Selden qui n'apporte rien.
Répondre
(0) J'aime
mick7142- Modifié
Il n'aurait peut être pas recruté Selden, ça on ne le saura jamais, mais ce que l'on sait par contre, c'est que l'été dernier, il s'y est bien fait mettre par son "soit disant grand réseau d'agents" qui, finalement lui a fourgué des joueurs bas de gamme qui n'avait même pas le niveau N1. Je me passe de renoter tous les noms de ces fameux dauphins, qui n'étaient pas destinés à devenir des requins...Je me répète, c'est vrai, mais ce n'est que la vérité, et je n'oublierai jamais la citation de Laurent Sciarra...
(0) J'aime
coquio86
Doumbouya a fait le job il va retrouver très vite un grand club!!!!!!
Répondre
(1) J'aime
jamesnaysmith
Vous vous fourvoyez complètement sur ce joueur, à mon humble avis.
Répondre
(0) J'aime
samuel92
Berjoan avait pourtant trouvé un groupe. Bon il a juste oublié qu'en face c'était les Mets. Je ne sais pas quel sera le dénouement mais Blois et Roanne sont vraiment mauvais et méritent d'accompagner les Mets. Je ne suis pas fan de Gravelines mais l'arrivée de Prat a changé la face de cette équipe. Gros dernier QT du CSP qui a profité d'un St Quentin bien diminué. Au complet, le résultat aurait sans doute été différent.
Répondre
(0) J'aime
mick7142- Modifié
L'arrivée de JCP à Gravelines a changé la donne et c'est bien...Ils n'ont pas attendu les 3/4 du championnat pour remettre les pendules à l'heure, ils ont viré Legname à temps, et nous à Roanne on aurait du en faire autant en octobre, lorsque l'on remarquait que tout partait de travers avec les couteaux suisses de JDC.
Répondre
(0) J'aime
lefreezident
Le CSP si en coulisse on nage a vue, sur le parquet ça lâché rien. Les deux IC ont été très propre, et mc gusty a planté la dernière flèche pour terrasse de braves st quentinois. Cholet une défaite a contre courant, peut être l'annonce du départ de vila a démobilisé les joueurs... Dijon retrouve ses cadres Houlston et Hunt et des couleurs. La SIG n'a pas été très combative même si la french connections Lacombe cavaliere s'est bien battus. Belle opération du bcm, qui joue vraiment bien en équipe, Fofana a fait un beau match pour son retour a Cholet et Babb très intéressant comme joueur...
Répondre
(1) J'aime
metal79
C vraiment dommage pour le Csp, ils avaient une équipe qui tenait la route , et depuis que Dupraz est arrivé On découvre le bon MC Gusty !
Répondre
(0) J'aime
elanpourtous
Beau match de l'Elan Chalon hier soir. Belle coordination de tous les joueurs face à une équipe roannaise qui m'a semblé complètement inerte et désordonnée par moment. Chalon est quand même capable de bien jouer et ne comprends pas les non matches qu'ils ont pu faire dernièrement. J'ai beaucoup aimé le travail de Wesson tant en défense que dans la raquette. Et on retrouve enfin le pep's de Baptiste.. enfin !!! Pourquoi laisser Missonier sur le banc ? Il a quand même sa place dans l'équipe. On sait bien le trouver quand ça me... un max et Savo Vusevic aurait pu le faire entrer quand le match était plié...Il mérite un max... Si on fait un bon coup au Met's la semaine prochaine et qu'on accroche Nanterre après, le maintien serait en bonne voie.
Répondre
(0) J'aime
lulutoutvert
la SIG n'a t'elle pas caché son jeu face à la JDA, dans l'optique de la finale de la coupe de france ?
Répondre
(0) J'aime