Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Kevin Kokila a choisi de jouer pour l’Angola

Détenteur de la double nationalité, le pivot bressan Kevin Kokila a opté pour un futur international sous les couleurs de l'Angola, ancienne superpuissance du basket africain.
Kevin Kokila a choisi de jouer pour l’Angola
Crédit photo : Sébastien Grasset

L’émergence de Kevin Kokila sur la scène professionnelle a attiré l’attention jusqu’à une échelle internationale. Depuis le début de saison, la fédération angolaise avait noué des contacts avec le pivot de la JL Bourg, détenteur de la double nationalité grâce à ses parents, tous deux Angolais. Leurs arguments ont convaincu le jeune Francilien qui nous a confirmés avoir opté pour le maillot des Palancas Negras plutôt qu’un hypothétique avenir en Bleu.

Présélectionné pour la fenêtre internationale de février

Déjà inclus dans une présélection de 33 joueurs, aux côtés notamment du Roannais Silvio de Sousa, pour la prochaine fenêtre internationale, l’ancien intérieur de l’ASVEL devrait ainsi effectuer ses grands débuts internationaux fin février, avec trois rencontres contre l’Ouganda, le Cap-Vert et le Nigéria.

Ancienne superpuissance du basket africain, auteur d’un règne presque sans partage entre 1989 et 2013 (11 titres en 13 AfroBasket), l’Angola est en pleine reconstruction. Désormais entraînée par l’Espagnol Josep Claros, l’équipe a déçu lors de ses deux dernières apparitions sur la scène continentale, terminant 7e en 2017 et 5e en 2021, ses premières éditions sans podium depuis 1981. Si bien que l’Angola a décidé de repartir de zéro, privilégiant l’émergence d’une nouvelle génération, comme l’expliquait le sélectionneur au site de la FIBA l’été dernier. « En Angola, il y a environ sept joueurs qui jouent à l’étranger, alors que le Nigeria et le Sénégal en comptent plus de 400. Nous voulons nous développer et augmenter le nombre de compétitions, tout en nous assurant que les jeunes puissent bénéficier d’un bon temps de jeu. Je ne veux pas créer un groupe de 12 joueurs capable de gagner un tournoi, il faut miser sur le moyen et le long terme. Dans notre équipe, il y a à peu près quatre joueurs de moins de 24 ans et nous allons continuer d’en intégrer de plus en plus pour reconstruire la sélection angolaise. » Du haut de ses 21 ans, Kevin Kokila en fait donc pleinement partie. Et cela pourrait donc lui offrir un voyage aux Philippines cet été, puisque l’Angola tentera le mois prochaibn de préserver sa 2e place qualificative (5v-2d) pour la Coupe du Monde.

Kevin Kokila (JL Bourg), l’inattendu

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion