Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

La LNB refuse le transfert de Matthieu Gauzin des Metropolitans 92 vers Nancy !

Betclic ÉLITE - Matthieu Gauzin ne pourra pas quitter les Metropolitans 92 pour le SLUC Nancy. La Commission d'Homologation et de Qualification de la LNB a refusé d'homologuer le transfert.
La LNB refuse le transfert de Matthieu Gauzin des Metropolitans 92 vers Nancy !
Crédit photo : Julie Dumélié

Comme nous l’avait indiqué Philippe Ausseur, la Commission de Qualification de la Ligue Nationale de Basket s’est réunie cet après-midi afin de statuer sur le cas de Matthieu Gauzin, qui souhaitait faire jouer sa clause de sortie (valable jusqu’au 10 février) afin de quitter le naufrage des Metropolitans 92 pour rejoindre le SLUC Nancy.

Un avenant jugé nul

Malheureusement pour le joueur et pour le club lorrain, la Commission a décidé de refuser d’homologuer le transfert du meneur berruyer, sous prétexte que la clause n’était pas connue de la ligue. « En effet, la Commission a jugé nul et de nul effet l’avenant signé entre Matthieu GAUZIN et les METROPOLITANS 92 en octobre 2023 », communique la LNB. « Cet avenant, qui n’a pas été transmis à la LNB lors de la qualification du joueur, est contraire à la convention collective du basket professionnel. »

Le président Philippe Ausseur laissait déjà poindre cette hypothèse en début d’après-midi, avec des propos remettant en doute la légalité de ces clauses libératoires, pourtant pratiqués par l’immense majorité des clubs français via des écrits sous seing privé. « Je ne sais pas si Matthieu Gauzin aura la possibilité de quitter les Metropolitans 92. Si je fais une analyse juridique du sujet, ce sont des clauses que nous ne connaissons pas, non recevables du point de vue du droit du sport. A priori, en droit, si une clause est illégale, elle ne s’applique pas. On verra bien l’analyse qu’en fera la Commission de Qualification. Il ne serait pas impossible qu’elle dise à Nancy et aux Metropolitans 92 que la clause n’est pas valable et qu’il n’y a pas de sortie possible. »

Nancy fait appel

Après avoir cru trouver la solution pour remplacer Mérédis Houmounou, absent pour deux mois à cause d’une blessure au tendon d’Achille, le SLUC Nancy, qui proposait même un contrat jusqu’en juin 2025 à Gauzin, va faire appel de la décision. Puisque Boulogne-Levallois refuse de libérer l’ancien gravelinois, le camp du joueur pourrait tout de même se retourner contre le club, si l’appel n’était pas concluant, afin de réclamer des indemnités, puisqu’une clause a tout de même été signé.

En attendant la suite du dossier, cette décision offrira un peu de flexibilité et de visibilité à court-terme aux Metropolitans 92, malgré une situation sportive désespérée, alors que le départ envisagé de Gauzin a pu jeter un doute sur leur avenir. Mais exigera une vraie force mentale de la part du joueur, condamné à trois mois supplémentaire de purgatoire à Boulogne-Levallois alors qu’il avait entrevu une porte de sortie inespérée vers une situation plus enviable…

La Commission Juridique saisie à l’encontre des Metropolitans 92

Parallèlement au refus du transfert de Gauzin vers Nancy, la Commission d’Homologation et de Qualification de la LNB a décidé de saisir la Commission Juridique de Discipline et des Règlements de la LNB à l’encontre des Metropolitans 92 pour non-respect des dispositions de l’article 79 des règlements de la LNB.

Celui-ci stipule que « les clubs engagés dans les compétitions déléguées à la LNB doivent transmettre à la Commission d’Homologation et de Qualification tout document contractuel ou relatif à un lien contractuel (notamment les contrats de travail, avenants, ruptures de contrats anticipées, accord de transfert…) aux fins d’enregistrement dans un délai de 15 jours calendaires suivant la signature du contrat ».  La non-transmission est « une infraction constitutive d’une fraude susceptible de donner lieu à une sanction », ajoute la ligue.

Le club francilien risque ainsi une pénalité financière. « La sanction qui s’appliquera a minima sera une très lourde sanction financière », évoquait Philippe Ausseur plus tôt dans la journée. « Il faut que la sanction sera dissuasive, et elle le sera : ça pourrait largement être 25 000 euros en cas de première infraction, et probablement de 50 à 75 000 euros en cas de récidive. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
fandebasket
la LNB ne pouvait pas accorder le transfert de Gauzin ; pour eux il était plus judicieux de trouver un prétexte pour invcalidité le transfert que de faire face à un forfait de Boulogne ( ou de se déscriditer par rapport à leur 16 contrats et leur volonté que Boulogne soit en Betclic cette année). Par contre le joueur doit l'avoir mauvaise , ainsi que Nancy.
Répondre
(1) J'aime
lulutoutvert
J'abonde dans ton sens. Ça sent clairement l'entourloupe. Pas sur que la ligue aurait fait cela à Omic. Dans le cas présent, c'est un jeune français, on peut tenter. Je suis dégoûté pour Levallois, pour Gauzin, pour le Sluc, et pour notre championnat.
Répondre
(0) J'aime
derniermot- Modifié
N'importe quoi. Omic a été libéré avec l'accord du club, là, les Mets ne souhaitent pas transferer Gauzin, ça n'a rien à avoir Et les Mets n'auraient pas fait forfait de tte façon, un jeune aurait signé pro à la place. Si Nancy veut Gauzin, qu'ils paient un transfert
(0) J'aime
mick7142- Modifié
Alors ça, c'est normal par contre...On ne se barre pas comme ça d'un club...Le SLUC a tout faux là...
Répondre
(0) J'aime
coquio86
SI ON POUVAIT LEUR PIQUER LEUR AMERICAIN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!C
Répondre
(0) J'aime