Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

La prolongation de Justin Simon, une sécurité supplémentaire pour le Paris Basketball

Betclic ÉLITE - Arrivé comme pigiste médical à Paris, Justin Simon finira finalement la saison avec le club de la capitale. Son entraîneur, Tuomas Iisalo, explique pourquoi.
La prolongation de Justin Simon, une sécurité supplémentaire pour le Paris Basketball
Crédit photo : Julie Dumélié

Initialement embauché jusqu’au 22 janvier 2024 en tant que pigiste médical de Sebastian Herrera, Justin Simon (1,96 m, 27 ans) a vécu samedi à Strasbourg (86-89) le premier soir du reste de sa saison française. Son premier en tant que membre à part entière de l’effectif du Paris Basketball, et non plus comme simple remplaçant temporaire.

Discret au Rhénus (5 points à 2/4 et 1 rebond en 19 minutes), l’ancien meilleur défenseur des championnats australien et allemand a été prolongé jusqu’à la fin de la saison par le Paris Basketball. Une évidence selon Tuomas Iisalo. « Cela a été une décision très facile à prendre », explique l’entraîneur parisien. « Depuis le début de saison, nous avons dû composer avec deux blessures longue durée : le tibia d’Enzo Shahrvin puis la fracture de la main de Sebastian Herrera. Michael Kessens et Gauthier Denis ont également des hauts et des bas (tous deux n’ont joué qu’un match en janvier, ndlr). De plus, la date limite en EuroCup pour embaucher des nouveaux joueurs est déjà passée. C’était le 9 janvier, soit extrêmement tôt dans la saison. On ne peut donc plus qualifier personne pour cette compétition. Ainsi, nous pensons que conserver Justin nous donne de meilleures chances de devenir la meilleure version de nous-mêmes. Tant sportivement qu’humainement, il s’est très bien intégré au sein de notre équipe. Il a déjà été d’une aide précieuse sur certains matchs d’EuroCup et je sens qu’il a encore une vraie marge de progression, notamment dans l’assimilation de notre style de jeu, comme tous les joueurs. De notre façon, nous attendons toujours des progrès, de la part de tout le monde. »

Plus productif en EuroCup qu’en Betclic ÉLITE, Justin Simon a déjà disputé 14 matchs avec Paris, pour des moyennes de 5,1 points, 3,6 rebonds et 1,1 passe décisive en 16 minutes.

Sebastian Herrera première victime du surplus de NJFL à Paris

À l’image de Monaco ou Bourg-en-Bresse, le Paris Basketball va devoir effectuer le choix du riche en Betclic ÉLITE. Avec sept joueurs NJFL, le club de la capitale en compte un de trop par rapport aux obligations en vigueur au sein du championnat de France. Seuls six non-formés localement (ce qui n’est pas le cas de Michael Kessens, JFL grâce à ses années choletaises) peuvent être inscrits sur les feuilles de match.

Alors qu’il a dû trancher pour la première fois samedi à Strasbourg, Tuomas Iisalo a choisi de laisser le shooteur chilien Sebastian Herrera en civil. « Quand tout le monde est en bonne santé, ça me donne un problème positif à gérer et je dois prendre une décision très compliquée », expliquait-il après coup. « A posteriori, après un match comme celui à Strasbourg, la question revient avec plus d’insistance en tête, surtout quand on voit à quel point l’équipe a été maladroite et a cumulé plein d’erreurs. J’ai choisi de laisser Seba (Herrera) en civil et lui ne fait pas beaucoup d’erreurs, est capable de rentrer des shoots ouverts et amène beaucoup de continuité dans le jeu. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion