Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Première finale historique pour l’AS Monaco au Trophée du Futur !

Trophée du Futur - Victorieuse du BCM Gravelines-Dunkerque (86-74), l'AS Monaco a globalement maitrisé son sujet pour rallier la finale du tournoi, ce samedi 25 mai 2024. Une performance historique puisque l'ASM atteint la finale pour la première fois.
Première finale historique pour l’AS Monaco au Trophée du Futur !

L’AS Monaco s’est qualifiée avec brio pour la finale du Trophée du Futur.

Crédit photo : Téo Morell

Après un match compliqué en quart de finale contre Orléans, l’AS Monaco a su se rendre sa demie facile face au BCM Gravelines-Dunkerque (victoire 86-74). Sans adresse et crispée sur la ligne des lancers francs la veille, la Roca Team a joué libéré et décomplexé. Car quoi qu’il arrive la saison des hommes de Mickaël Pivaud, deuxièmes de la phase régulière, était d’ores et déjà réussie. Sauf que les Monégasques étaient bien décidés à la magnifier. Une performance d’autant plus historique que l’ASM disputera pour la première fois de sa jeune histoire la finale du Trophée du Futur

Mohammed Amini intenable 

Maladroit (1/9 aux tirs), le Monégasque de naissance Nicolas Vanel a été le cœur de l’équipe, jouant son rôle de capitaine à merveille. D’entrée, il a su imprégner le tempo en prenant les Nordistes à la gorge. Dans son sillage, le meneur iranien Mohammed Amini, signataire d’un contrat avec le SLUC Nancy pour les trois prochaines saisons, a régalé devant son nouveau public, avec pas moins de 30 points (11/22 aux tirs) et une belle moisson aux rebonds (11 prises).

Archi-dominateurs sous les cercles (56 rebonds contre 35), les Monégasques ont compté 17 points d’avance en première mi-temps avant de voir Hugo Boumpoutou (29 points, 10 rebonds) et les Gravelinois revenir à deux possessions au milieu du dernier quart-temps.

Combatifs mais frustrés par leur manque de réussite à l’image de Roman Domon (-19 de +/-, 12 points à 4/14 aux tirs), les Nordistes n’ont pas réussi le parfait hold-up.

À Nancy, 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion