Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Les Bleues sortent invaincues du TQO : la France écrabouille la Nouvelle-Zélande pour finir

Équipe de France - Pour conclure ce tournoi de qualification olympique, les Bleues ont étrillé la Nouvelle-Zélande (94-39). Déjà qualifiée pour les Jeux olympiques de Paris 2024 en tant que pays hôte, la France a signé une très belle semaine pour préparer cette échéance d'une carrière.
Les Bleues sortent invaincues du TQO : la France écrabouille la Nouvelle-Zélande pour finir

Les Bleues posent avec leur ticket pour les JO 2024… qu’elles avaient déjà en poche !

Crédit photo : FIBA

La France abordait ce tournoi de qualification olympique à Xi’An, en Chine, sans aucune pression. Déjà qualifiée pour les Jeux olympiques de Paris 2024 en tant que pays hôte, ce TQO ressemblait davantage à une semaine de travail pour les Bleues, à six mois de l’échéance olympique. Après avoir battu Porto-Rico et surtout la Chine, deuxième nation mondiale, les coéquipières de Marine Johannes ont parfaitement conclu leur semaine dans l’Empire du Milieu en écrasant la Nouvelle-Zélande (94-39).

39 points encaissés, 139 à 17 d’évaluation collective… Il n’y a pas eu photo !

gabby-williams-équipe-de-france-basket
Gabby Williams était en apesanteur ce dimanche en Chine : 21 points à 10/13 aux tirs pour la joueuse de l’ASVEL féminin. (Photo : FIBA)

L’équipe de France descendait clairement d’un échelon sur le plan de l’adversité en affrontant la Nouvelle-Zélande (23e nation mondiale) ce dimanche. « Une performance n’en est une que lorsqu’elle est répétée », rappelait Jean-Aimé Toupane après la probante victoire contre la Chine la veille. Certes, l’adversaire n’était pas du même calibre, mais ce n’est pas pour autant que les Françaises ont pris cette rencontre à la légère. Sans Marine Fauthoux (touché au dos contre la Chine) et avec un cinq majeur légèrement remanié (Chery et Bernies à la place de Badiane et Duchet), l’équipe de France menait déjà de plus de 40 points à la mi-temps (17-61).

La pression défensive instiguée par Gabby Williams & consorts a encore été bien présente après la pause, pour finalement l’emporter sur le très large score de 94 à 39, soit 55 points d’écart. La joueuse de l’ASVEL féminin a pris en main la marque française, pour comptabiliser 21 points à 10/13 de réussite aux tirs. Au final, la France termine avec une évaluation collective de 139 contre seulement… 17 pour la Nouvelle-Zélande. Une nouvelle preuve s’il n’en faut de l’outrageuse domination française de ce dimanche matin.

L’équipe de France va ainsi pouvoir regagner l’Hexagone avec le sentiment du devoir accompli, et même un peu plus que cela. Au-delà d’avoir pu faire travailler cet effectif, joueuses et staff ont pu se prouver qu’ils étaient capables d’évoluer à un très haut-niveau sur plusieurs rencontres d’affilées. Restera désormais à accomplir pareille performance dans un tournoi qui compte vraiment, avec le stress et la pression qui incombent aux grands rendez-vous. Réponse dans quelques mois à Paris pour le savoir…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
spider36- Modifié
Gruda retrouvera t'elle sa place à l'issue de ce TQO réussi ? Et à la place de qui?
Répondre
(0) J'aime
ioness
Pour ma part, non. Elle ralentit trop le jeu et pas assez de déplacements latéraux. On a une équipe qui peut jouer vite, c'est notre arme maintenant donc autant l'utiliser.
Répondre
(2) J'aime
leon_21
C'est une question très pertinente. Cela dépend déjà de la relation entre elle et le sélectionneur. Si elle est coupée suite à l'Euro, le débat est clos. D'un point de vue sportif, il y a par contre un vrai débat. Un peu du même avis que Ioness, elle n'a plus ses cannes de 20 ans. Elle risque de ralentir le jeu proposé cette semaine. Par contre, elle peut proposer une réelle alternative contre des équipes plus physiques, où elle est capable de résister et imposer son jeu intérieur. Je pense donc que oui, elle peut encore être utile, non plus comme titulaire, mais comme un apport d'expérience et une solution alternative pour l'équipe et le groupe.
Répondre
(0) J'aime