Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

« Il va falloir qu’on se parle pour avancer » ; Monaco coupable d’un relâchement en défense

EuroLeague - Monaco a perdu 91-90 contre le Panathinaikos Athènes ce mercredi 20 décembre, après avoir encaissé 35 points dans le dernier quart-temps.
« Il va falloir qu’on se parle pour avancer » ; Monaco coupable d’un relâchement en défense

Les visages déconcertés de l’AS Monaco après sa défaite face au Panathinaikos Athènes.

Crédit photo : AS Monaco / Direction de la communication

Monaco a perdu un deuxième match de suite en EuroLeague. Après sa défaite sur le parquet du Fenerbahçe Istanbul, la Roca Team s’est inclinée 91 à 90 à domicile contre le Panathinaikos Athènes sur un 3-points au buzzer de Marius Grigonis.

Les Monégasques ont été coupables d’un gros relâchement en défense après avoir été largement en tête (60-45, 25′). Ils ont encaissé 35 points sur le dernier quart-temps. C’est déjà la troisième fois que les champions de France en titre perdent à domicile cette saison en EuroLeague.

« Nous avons perdu tactiquement ce match, regrette l’entraîneur Sasa Obradovic. À Valence lors de la première journée, c’était un peu la même chose. Grâce à nos erreurs, ils ont pu scorer sur des points faciles. Si on laisse en vie l’adversaire quand nous avons en face ce genre d’équipe, ça ne pardonne pas. Sloukas, Vildoza, Grigonis, ils peuvent marquer n’importe quand. Défensivement, nous n’avons pas fait les stops qu’il fallait. Il n’y a qu’à voir le quatrième quart-temps. »

« Le lancer manqué d’Elie ? C’est ma décision oui »

Toutefois, Monaco était encore en bonne position de remporter le match à 2,5 secondes de la fin. Elie Okobo venait de donner l’avantage aux siens en marquant un panier plus la faute. Afin de ne pas laisser les Grecs avoir droit à un bon dernier tir, l’arrière a fait le choix de manger son lancer franc. Hélas, le Bordelais n’a touché que le plexiglas, permettant au Pana de prendre un dernier temps-mort et de devenir en zone avant.« C’est ma décision oui », a confirmé Sasa Obradovic, qui s’attendait certainement à ce que son joueur parvienne à toucher le cercle.

« On ne peut pas continuer comme ça »

« C’est avant cette fin de match qu’on perd, rappelle toutefois Petr Cornelie, auteur de 2 points ce mercredi 20 décembre. C’est vraiment un peu con comme défaite. On doit tous se remettre en question individuellement et dans les attitudes. Cela ne doit pas arriver. On ne pouvait pas les laisser revenir comme ça. Il va falloir qu’on se parle pour avancer, car on ne peut pas continuer comme ça. » Et avant le déplacement à Munich, où l’AS Monaco affronte le Bayern ce vendredi 22 décembre pour la 16e journée de l’EuroLeague.

Les états d’âmes de Matthew Strazel

Auteur d’une prestation record contre Roanne dimanche, Matthew Strazel est une nouvelle fois resté sur le banc 40 minutes. Après la rencontre, le meneur a partagé ses états d’âmes sur Instagram. « Je vais essayer de faire un triple-double la prochaine fois », a-t-il écrit dans une story. Après la rencontre, il s’est imposé une session de tirs sur le parquet de la salle Gaston Médecin. Comme un message envoyé au staff ?

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
fussoire38
Quant au LF volontairement raté, cela manque d'intelligence... 2 hypothèses : - Soit Okobo ne sait pas qu'il faut toucher le cercle, et c'est une faute professionnelle - Soit il est vraiment mais vraiment maladroit de ne pas avoir pu toucher le cercle...
Répondre
(0) J'aime
bobby
De la manière dont la balle s'est écrasée avec puissance sur le panneau, je penche pour l'option 1, le cercle n'était pas visé, au pire on pourrait imaginer qu'il attendait un fort retour du ballon pour prendre le rebond.
Répondre
(0) J'aime
samuel92- Modifié
au vue de sa grimace immédiate, il comprend de suite qu'il a fait une connerie donc je penche davantage pour l'option 2.
(0) J'aime
bobby
Mal barré Monaco, le top 6 est inatteignable maintenant, au mieux les play-in. Sans Loyd, avec un Obradovic qui ne fait pas jouer les recrues et s'obstine à toujours miser sur les mêmes joueur, Monaco est moins fort que la saison dernière. Srazel devrait avoir de belles offres à la fin de la saison.
Répondre
(0) J'aime
samuel92
La conclusion est un peu hâtive. Monaco a le même bilan que le 6ème et se trouve à une seule victoire du 4ème, c'est loin d'être terminé. Pour le reste, j'ai toujours pensé que la faiblesse de Monaco, c'était son coach. Ca se confirme avec pas mal de choix assez cata. Ce n'est pas surprenant que les dirigeants monégasque aient autant tardé à le confirmer l'été dernier.
Répondre
(0) J'aime
fussoire38
Avec 2"5 à jouer et 3 fautes d'équipes, pourquoi Monaco ne fait pas faute ?? je ne comprends vraiment pas ces coachs qui ont un boulard aussi grand que les joueurs, pensant être capable de faire un stop sur la dernière action. Ce n'est plus de la confiance en soi, c'est de l'arrogance.
Répondre
(0) J'aime