Nouveau poids lourd du basket féminin, la Virtus Bologne veut attirer Iliana Rupert et Breanna Stewart

Une fois la finale des playoffs LFB terminée avec Bourges, Iliana Rupert (1,93 m, 20 ans) va vivre sa première expérience à l’étranger, en WNBA, cet été avec Las Vegas. Pour la suite, la MVP de la saison 2021-2022 a activé sa clause de sortie afin de découvrir un autre championnat européen. Restait à savoir lequel. Avec la guerre en Ukraine, les clubs fortunés russes ne vont plus attirer les meilleurs talents du circuit. Une nouvelle hiérarchie doit se dessiner parmi les destinations les plus attractives en EuroLeague. Si les clubs espagnols ont repris du poil de la bête, plus de dix ans après leur chute en raison de la crise économique, ils ne sont pour l’instant pas plus fortunés qu’en France. Par déduction, on pouvait dresser une liste de clubs suffisamment intéressants pour une joueuse disposant d’un tel profil : Sopron, Prague, le Fenerbahçe Istanbul… Si le club stambouliote s’est positionné selon nos informations, un autre lui aurait transmis une offre plus intéressante encore. Il s’agit d’un club montant : la Virtus Bologne.

Portée par le richissime Massimo Zanetti, patron des cafés Segafredo, le club a remporté l’EuroCup masculine ce mois-ci et va faire son retour en EuroLeague à la rentrée prochaine. De plus, la Virtus Bologne a lancé un gros projet sur sa section féminine. En 2021 sont arrivées la star italienne Cecilia Zandalasini, la solide joueuse WNBA Brianna Turner, l’étoile montante du basket croate Ivana Dojkic (20,3 points de moyenne à l’Euro 2021) et Myisha Hines-Allen, intenable avec Lattes-Montpellier en 2020-2021. Si cette dernière est partie, l’équipe a atteint la finale des playoffs italiens, s’inclinant 3 victoires à 1 contre Schio et Sandrine Gruda.

Breanna Stewart bientôt sur place ?

Pour la suite, la Virtus Bologne prévoit de monter encore en puissance. Pour cela, le nom du coach espagnol Miguel Mendez, est évoqué rapporte pianetabasket. Cependant, ce dernier a un contrat avec Ekaterinbourg, dont il faudra se défaite. Pour améliorer l’effectif, sont annoncés également annoncés par pianetabasket l’ailière lettone Kitija Laksa (Riga, Lettonie), Nicole Romeo (Raguse), Alessandra Orsili (Ensino, Espagne), l’intérieure italiano-angolaise Olbis Andre (Schio), la superstar américaine Breanna Stewart (Ekaterinbourg) et donc Iliana Rupert… rien que ça ! Selon nos informations, Iliana Rupert aurait un accord avec l’institution transalpine. Une institution qui pourrait très vite viser le Final Four de l’EuroLeague, voire plus encore.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires