Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

[Trophées BeBasket de mi-saison] Le cinq avec Shorts, Okobo, Diallo, Vautier et Thompson

Betclic ELITE - Quatrième volet de notre série sur nos trophées de mi-saison de Betclic ELITE. Après le meilleur jeune, le meilleur défenseur et le meilleur coach, voici le cinq idéal.
[Trophées BeBasket de mi-saison] Le cinq avec Shorts, Okobo, Diallo, Vautier et Thompson
Crédit photo : Antoine Bodelet / Julie Dumélié / Claire Macel

Composer un cinq idéal d’une saison ou d’une demi-saison n’est jamais évident. Respecter les postes, lire les statistiques – toujours plus à l’avantage des intérieurs -, prendre en compte les dynamiques collectives et la répartition des temps de jeu et responsabilités sont nécessaires. Après réflexion, nous sommes donc arrivés à dégager cinq joueurs issus de quatre clubs différents :

T.J. Shorts (1,75 m, 26 ans) : meneur du Paris Basketball

Si Mike James est certainement le meilleur meneur de Betclic ÉLITE, et sans doute même le meilleur joueur du championnat tout court, ses performances dans la ligue nationale sont limitées (11,5 points, 3,1 rebonds et 3,3 passes décisives) du fait de sa plus faible utilisation (23 minutes par match sur 15 rencontres tout de même) et de sa motivation plus limitée. C’est T.J. Shorts, le poste 1 du Paris Basketball, qui prend donc la place de meneur de ce cinq. Chez le troisième ex-æquo de Betclic ELITE, le MVP en titre de la BCL et de la BBL avec Bonn est quatrième au classement des meilleurs marqueurs (15,9 points par rencontre), deuxième aux passes décisives (6,9) et cinquième à l’évaluation (17,8). Et tout cela au sein d’une équipe qui a gagné 12 fois en 17 rencontres en pratiquant un jeu très spectaculaire.

_________

Elie Okobo (1,87 m, 26 ans) : arrière de l’AS Monaco

Moins fort en EuroLeague jusqu’ici cette saison (10,2 points à 38,5% de réussite aux tirs, 2,7 rebonds et 3,2 passes décisives en 25 minutes après 19 matches d’EuroLeague) que sur l’exercice précédent (12,5 points à 44,1%, 2,1 rebonds et 3,6 passes décisives en 26 minutes), Elie Okobo est par contre le fer de lance de l’attaque de la Roca Team en Betclic ELITE. Il est tout simplement le meilleur marqueur (12,4 points) et meilleur passeur (4,2 passes décisives) d’une équipe qui sur-domine le championnat (16 victoires et 1 défaite).

_________

Alpha Diallo (2,01 m, 26 ans) : arrière/ailier de l’AS Monaco

Laissé au repos à Nancy, Alpha Diallo a gagné 15 rencontres en 15 matches cette saison avec Monaco. Le meilleur défenseur du club de la principauté et peut-être même du championnat est également très précieux en attaque, faisant de lui l’un des meilleurs « two-way player » d’Europe. En 21 minutes par rencontre, il tourne à 10,2 points à 55,1% à 2-points et 44,4% à 3-points, 3,8 rebonds et 1,7 passe décisive. Des chiffres à mettre en perspective puisque les responsabilités sont très partagées cette saison à Monaco.

_________

Bastien Vautier (2,10 m, 25 ans) : pivot du Portel

A Isiaha Mike, ailier-fort fuyant de la JL Bourg, nous avons préféré un vrai pivot de métier. Excellent à Lille en Pro B l’an passé, Bastien Vautier s’est imposé comme l’un des pivots les plus efficace de Betclic ÉLITE dès sa première saison à ce niveau. Cinquième meilleur marqueur (15,7 points) et deuxième à l’évaluation (19,1) en seulement 25 minutes, cet excellent finisseur (72,9% de réussite aux tirs) est l’une des principales raisons de la très bonne saison de l’ESSM Le Portel (9 victoires et 9 défaites).

_________

Shevon Thompson (2,13 m, 30 ans) : pivot de Nancy

Shevon Thompson culmine tout en haut du classement à l’évaluation (21,2) et au rebond (9,4 prises) tout en étant deuxième meilleur marqueur (15,9 points) du championnat. Déniché par Sylvain Lautié à Fos-sur-Mer, club pourtant relégué en Pro B à l’issue de la saison dernière, le Jamaïcain est devenu le point d’ancrage du SLUC Nancy cette saison. Son axe 1-5 avec Frank Mason III, qui aurait pu intégrer ce cinq s’il n’avait pas été sérieusement blessé à la cheville fin novembre, explique en grande partie la bonne saison des Lorrains (9 victoires et 9 défaites). Début novembre, il a dominé contre Monaco (36 d’évaluation) et les Nancéiens ont fait chavirer le champion de France en titre, après avoir battu Paris plus tôt cette saison.


Les trophées BeBasket de mi-saison :

  • Meilleur jeune : Zaccharie Risacher (Bourg-en-Bresse)
  • Meilleur défenseur : Tyson Ward (Paris)
  • Meilleur coach : Tuomas Iisalo (Paris)
  • Meilleur cinq : Shorts / Okobo / Diallo / Vautier / Thompson
  • MVP : à suivre samedi

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
gai27
Je trouve votre idée de trophée pas mal pour tirer déjà un bilan à mi parcours. Ça permet de mettre en lumière les éléments qui animent notre championnat. Même si en bons suiveurs que nous sommes, on les a déjà remarqués tous ceux-là !
Répondre
(0) J'aime