Une dernière (?) à domicile en fanfare pour Mike Scott, Nancy s’adjuge le duel des promus

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Avec 39 d'évaluation, Mike Scott a enchanté Gentilly pour son dernier match à domicile. De quoi offrir une victoire aisée au SLUC Nancy face à Blois (97-75) à l'occasion de la 12e journée de Betclic ÉLITE.

Si le SLUC Nancy fait tout pour le conserver au-delà de sa fin de contrat (prévue pour le 18 décembre), le club lorrain n’aura certainement pas les moyens financiers d’assumer ses émoluments, surtout après avoir été condamné à verser 190 000 euros à son ancien secrétaire général Jean-Charles Bregeon. Alors, avant d’aller à Fos-sur-Mer vendredi prochain, Mike Scott a vraisemblablement disputé son tout dernier match au Palais des Sports Jean-Weille ce samedi. Alors l’homme aux 612 matchs NBA a gratifié le public de Gentilly d’un véritable festival : 32 points à 10/13, 9 rebonds et 2 passes décisives pour 39 d’évaluation (deuxième meilleure performance individuelle de la saison derrière le 41 d’évaluation de Victor Wembanyama contre Limoges). De quoi parfaitement répondre aux injonctions de son entraîneur Sylvain Lautié, qui appelait cette semaine à ce que la balle passe plus entre ses mains. « Mike a un coup de moins bien et c’est normal », disait-il à L’Est Républicain ce matin. « Les équipes adverses s’ajustent sur lui. Nous devons continuer à jouer avec lui, pour bénéficier d’autres espaces, d’autres solutions. Je pense qu’il ne touche pas assez la balle et nous y travaillons ».

Dans le sillage de son ailier tatoué, qui a eu les honneurs de L’Équipe Magazine samedi, le SLUC Nancy a balayé Blois (97-75). Une victoire autoritaire dans le duel des promus qui lui fait le plus grand bien dans la course au maintien, surtout après les succès de Fos-Provence et Le Portel vendredi. Soit un premier tournant bien négocié dans un triptyque importantissime, avant d’aller à Fos puis de recevoir Paris avant Noël. Quant à l’ADA, ce revers sans appel confirme, s’il le fallait, que le début de saison canon (4v-0d) est désormais rangé aux oubliettes. L’équipe de Mickaël Hay est définitivement rentrée dans le rang, désormais dotée du même bilan que le SLUC (5v-7d), et voit ses rêves de Leaders Cup s’éloigner de plus en plus…

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires