Amida Brimah, nouveau renfort à la JL Bourg

Crédit photo : FIBA

Après s'être séparé de James Dickey III, la JL Bourg va prochainement annoncer la signature d'Amida Brimah, un intérieur ghanéen passé par les Pacers d'Indiana, sacré champion de Belgique la saison dernière. Un dossier sur lequel la JL Bourg a longtemps travaillé et a finalisé dimanche soir. Troisième Ghanéen de l'histoire en NBA, il viendra renforcer le poste 5 burgien, jusque-là peuplé par Kevin Kokila et Alexandre Chassang.

La JL Bourg a (enfin) déniché la perle rare. Dans un marché extrêmement concurrentiel en cette période de l’année, la formation de l’Ain a finalisé l’arrivée de l’intérieur ghanéen Amida Brimah (annoncé entre 2,08 m et 2,13 m selon les sources, 28 ans) après trois semaines de négociation. Il renforcera la raquette bressane désertée par James Dickey III, parti à Prometey.

Troisième Ghanéen de l’histoire en NBA

Décrit comme bon défenseur et précieux dans la lutte aux rebonds, ce que Frédéric Fauthoux recherchait, l’ancien étudiant des Huskies du Connecticut faisait les beaux jours d’Ostende la saison dernière et valait 8,9 points et 7 rebonds pour 12,4 d’évaluation en 8 matches de Ligue des champions (BCL). Blessé au pied, il a été à l’arrêt quelques semaines mais a repris à temps pour disputer la finale du championnat belge contre Malines et offrir à Ostende son 11e sacre national. Depuis, il était censé évoluer à Porto-Rico et au Japon, mais n’a joué nulle part, se faisant couper par Akita fin août. De quoi le faire atterrir dans l’Ain au final, où il tentera de donner de l’épaisseur à l’équipe burgienne, invaincue en EuroCup mais pensionnaire du ventre mou en Betclic ÉLITE avec 4 victoires en 8 matches. Une arrivée qui pourrait donner un nouvel élan à la JL tant la signature d’un big man était espérée depuis des semaines à Ékinox.

« Bien sûr qu’on a des pistes, il nous faut un joueur à l’intérieur », répétait encore Freddy Fauthoux dimanche soir à l’issue de la victoire contre Strasbourg, en même temps qu’Amida Brimah postait une story Instagram en pleine préparation de ses valises. « C’est un poste très précieux, très important. On l’a vu avec la SIG aujourd’hui par exemple, l’absence d’Udanoh a perturbé l’équipe. Même si Kevin (Kokila) et Chass font du bon boulot, on a besoin d’un renfort. »

Brimah champion de G-League en 2018, en compagnie notamment de Derrick White, pièce maîtresse des Boston Celtics.

Champion NCAA en 2014 – après Lasan Kromah, Ryan Boatright et Kentan Facey, il va devenir le quatrième membre de cette équipe à rejoindre la LNB – puis défenseur de l’année de l’AAC la saison suivante, il n’est pas drafté à sa sortie de la fac en 2017 et tente alors sa chance en G-League (Austin, Fort Wayne Mad Ants), qu’il remporta en 2018 avec les Spurs, en plus de quelques autres considérations individuelles (élu dans la meilleure équipe défensive en 2018, meilleur contreur en 2021). Après un bref intermède au Partizan Belgrade en 2017-2018 (10 matchs), il parvient à obtenir un « two-way contract » avec Pacers. Non prolongé par Indiana, après cinq matchs qui ont fait de lui le troisième Ghanéen de l’histoire en NBA (après Pops Mensah-Bonsu et Ben Bentil), il tente alors sa chance à Porto-Rico avec les Mets de Guaynabo (18,3 d’évaluation), avant d’arriver en Belgique l’année dernière.

Avec Alexandre Lacoste, à Bourg-en-Bresse

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires