Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le budget de l’ASVEL « va forcément baisser » annonce Tony Parker

EuroLeague - Tony Parker annonce que le budget de l'ASVEL va baisser dès la saison prochaine, alors que le club vit un deuxième exercice de suite compliqué, à tous les niveaux.
Le budget de l’ASVEL « va forcément baisser » annonce Tony Parker

Tony Parker annonce que le budget de l’ASVEL « va forcément baisser ».

Crédit photo : Guillaume Poumarede

Alors que l’ASVEL, en proie à d’importants problèmes financiers, joue le dernier match de sa saison 2023-2024 d’EuroLeague ce vendredi 12 avril, son président Tony Parker annonce dans Le Progrès que le budget du club « va forcément baisser ».

S’il note les progrès de l’équipe depuis la prise de poste de Pierric Poupet, en janvier, Tony Parker ne cache pas que la saison d’EuroLeague est « forcément un peu décevante ». Les bons résultats du meilleur ami de T.J. Parker à la tête de l’équipe font naturellement de ce dernier un candidat pour continuer de coacher l’ASVEL à l’avenir, de même que la rigueur budgétaire qui s’annonce à Villeurbanne. « Nous allons bientôt nous décider, même si ce n’est un secret pour personne que nous sommes en contact avec Gordon Herbert et Sergio Scariolo. Comme pour les filles (NDLR : avec la nomination de Yoann Cabioc’h), nous allons essayer de trancher assez tôt pour avoir une visibilité pour les deux prochaines années. »

« Les personnes de Skweek m’ont dit qu’elles tiendront leurs engagements »

Tony Parker, président de l’ASVEL

Les deux dernières saisons ont écorné l’image de l’ASVEL et de Tony Parker. Longtemps, le club rhodanien pourrait trainer un déficit lié à ces exercices difficiles. Surtout si Skweek ne venait à ne pas régler à l’ASVEL la somme promise à Tony Parker pour monter le budget imaginé à 21 millions d’euros. « Les temps sont durs mais je préfère rester positif. Les personnes de Skweek m’ont dit qu’elles tiendront leurs engagements. On va les laisser travailler et leur faire confiance », communique Tony Parker. Ce dernier, qui qualifie de « formidable succès » les débuts de l’ASVEL à la LDLC Arena, assure discuter avec Jean-Michel Aulas sur le rachat de la salle. Son ancien partenaire sera d’ailleurs présent pour assister à la rencontre contre le FC Barcelone, ce vendredi 12 avril. Un dernier tour de route en EuroLeague jusqu’à début octobre 2024.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
yo1935
aucune question sur Smart Good Things qui est en faillite, ou sont les journalistes ?
Répondre
(2) J'aime
derniermot
Vous avez acheté Le progres ?
Répondre
(0) J'aime
cambouis
Bon...tout va bien, mais on va baisser le budget de l'équipe féminine et masculine...la salle rachetée par son ex meilleur ami...on a un peu de mal à voir oû va aller l'ASVEL l'année prochaine
Répondre
(1) J'aime
mick7142
Si l'Asvel désire continuer de régresser encore plus rapidement, ils peuvent recruter des peintres de la Chorale de Roanne, y'en a plein qui recherchent un bon salaire, une grosse voiture de fonction, un bel appartement, mais sans trop se prendre la tête aux entrainements d'abord, mais encore bien moins lors des matchs. Je ne cite aucun nom, mais regardez tout simplement les stats des champions du monde recrutés par notre ancien coach, qui nous promettait de jouer les PO avec ces vedettes là...
Répondre
(0) J'aime
lefreezident
Pourquoi Aulas a 80 balais veux investir ds cette salle !??, lui sa passion c'est le ballon c'est ce qui le faisait vibrer. Qu'il profite de ses vieux jours pour s'occuper du jardin, mediter, voir ses petits enfants.... Pour Tony, ça sent le retrait progressivement je trouve, il s éparpille sur trop de projet je trouve, mais bon il est hpi, ça doit aider
Répondre
(3) J'aime