Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Timothé Luwawu-Cabarrot et sa non-sélection pour les JO : « La plus grande déception de ma vie »

Équipe de France - Écarté de la liste des 19 joueurs présélectionnés pour les Jeux Olympiques 2024, Timothé Luwawu-Cabarrot a fait part de sa déception dimanche à Saint-Quentin. "La plus grande" de toute sa vie, indique-t-il.
Timothé Luwawu-Cabarrot et sa non-sélection pour les JO : « La plus grande déception de ma vie »

Le vice-champion olympique 2021 ne verra pas Paris 2024

Crédit photo : Julie Dumélié

Une minute à jouer à Saitama en demi-finale olympique. Français et Slovènes sont quasiment dos à dos (87-85). Parti pour s’enferrer dans une prise à deux entre Luka Doncic et Mike Tobey, Rudy Gobert ressort quasiment miraculeusement le ballon pour Timothé Luwawu-Cabarrot (2,01 m, 29 ans), démarqué derrière la ligne majorée. L’Azuréen plante ses appuis et trouve la ficelle. Le dernier panier des Bleus. Le shoot d’une vie.

Le symbole, aussi, d’une olympiade japonaise parfaitement réussie pour TLC, révélation tricolore en 2021. Parfait dans son rôle de « 3-and-D » (shooteur longue distance et défenseur, ndlr), l’ancien ailier d’Antibes semblait avoir gagné ses galons en Bleu pour de longues années. Mais un EuroBasket raté en 2022 a tout fait s’écrouler. Entamé par un accrochage avec le staff dans le vestiaire à Sarajevo et conclu par le pire +/- de l’équipe de France sur la compétition (-40), Luwawu-Cabarrot a perdu énormément de crédit en Allemagne.

« J’ai été un peu surpris »

TLC n’aura pas l’opportunité d’une seconde médaille olympique (photo : FIBA)

De fait, le Villeurbannais n’aura pas l’occasion cet été de scorer un shoot aussi décisif pour les Bleus. Absent de la Coupe du Monde 2023, rappelé pour la fenêtre internationale de février dernier (15 points contre la Croatie), Timothé Luwawu-Cabarrot n’a pas été appelé pour les Jeux Olympiques de Paris. « C’est un ailier shooteur, donc un poste relativement fourni aujourd’hui avec notamment Evan Fournier, qui a le même profil« , expliquait le sélectionneur Vincent Collet lors de sa conférence de presse jeudi dernier. « Vous pouvez ajouter Nicolas Batum, qui joue aussi sur ce poste, et Bilal Coulibaly, qui, vu son gabarit, a une vraie capacité à jouer 3. Je ne me voyais donc pas l’emmener. C’est pour cela que nous avons pris cette décision. C’est un excellent joueur. Mais on ne fait pas une sélection en emmenant tous les meilleurs. Vous définissez certains critères, comme le style le jeu que vous souhaitez pratiquer, et l’identité que vous voulez développer, et à partir de là vous identifiez les joueurs qui vont vous permettre d’y parvenir. Tout cela autour de vrais leaders. Mais dans le cas de TLC, et même si nous l’avions retenu, il n’aurait pas fait partie de ces leaders. Il aurait fait partie des joueurs autour. On est donc sur un choix de complémentarité, de rôle. »

Alors qu’il s’était lancé dans une campagne médiatique, opérant son mea-culpa, reconnaissant ses erreurs de 2022, assurant qu’il avait changé et était prêt à accepter n’importe quel rôle, Timothé Luwawu-Cabarrot a accusé la nouvelle. Mais il a aussi superbement réagi dimanche en playoffs de Betclic ÉLITE à Saint-Quentin, signant l’une de ses meilleures prestations avec l’ASVEL. Auteur de 17 points à 6/12, 6 rebonds, 5 passes décisives et 1 interception en 33 minutes, TLC a été décisif dans la qualification villeurbannaise, née d’un improbable retour. Même s’il réfutait toute idée de revanche personnelle après coup…

« Si c’est un signal envoyé au sélectionneur ? Non, carrément pas. J’aurais fait la même chose si j’avais été sélectionné. C’est une décision qui a été prise. Je ne suis pas sélectionneur national, juste joueur de basket. Je suis là pour me donner à 100%, c’est les playoffs et j’aurais joué comme cela de toutes les manières. J’ai été un peu surpris, un peu déçu… (il se reprend) Très déçu. Je pense que ça a été la plus grande déception de ma vie, de ma carrière. Mais c’est comme ça, c’est la vie, c’est le basket. Ça ne fait pas partie des choses que je contrôle. Je peux simplement contrôler ce que je fais sur le terrain. »

Le terrain, ce ne sera donc pas le Stade Pierre-Mauroy puis l’AccorArena. Mais ce sera encore les playoffs de Betclic ÉLITE, avec l’objectif de créer la surprise sous les cuouleurs de l’ASVEL…

Propos recueillis à Saint-Quentin par Maxime Bodilis,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
da_yeti
Quand tu veux une identité défensive et que tu fais une pré sélection étendue, c'est incompréhensible de ne pas l'appeler. Pourquoi ces choix définitifs sur TLC, Francisco et Fall sans leur donner leur chance ? On se passe de joueurs qui ont prouvé leur niveau dans le 2e championnat du monde, l'euroleague, tout au long de l'année. Faute professionnelle du staff.
Répondre
(3) J'aime
thegachette
Pour pas faire une présélection à 22. Ils sont déjà 19, Collet connait les 3 que tu cites, il estime qu'ils sont moins complémentaires et moins dans le style qu'il veut mettre en place. Ce sont des anciens qui ont déjà montré leurs qualités et leurs défauts. Ça n'en fait pas des mauvais, mais son rôle c'est de choisir. Pour ma part je suis pas vraiment surpris de ne pas les voir...
Répondre
(2) J'aime
sankara
C'est marrant de parler de style à mettre en place, en parlant de Vincent Collet !!!
(1) J'aime
ioness
le problème est sa justification. Il affirme que Fournier a le même profil que TLC et qu'il n'a pas besoin. Que Coulibaly aussi est un 3. Or Fournier on voit son utilisation en edf ... il dribble ect et joue vraiment comme un 2, pas un 3D comme TLC peut être. Je me répète à nouveau mais qui va mettre les tirs à 3 pts ouverts créés par de potentiels décalage? On a des joueurs qui ont pratiquement tous besoin d'avoir le ballon en main. Je prends l'exemple de Wemby. A 3 pts, cata cette saison sur des tirs réception - tirs. Mais step back excellent. Pour ma part je m'inquiète.
(2) J'aime
thegachette
Je me réponds car je ne peux pas te répondre Sankara. Style ne veut pas dire jeu magnifique et.bien construit... Style pour les JO, en théorie à voir en pratique, grosse défense, jeu rapide, et après on voit...
(0) J'aime
thegachette
Réponse pour Ioness. TLC n'est pas non plus le plus grand shooteur français, Batum le fait en NBA, il y tourne à plus de 40%, Fournier shoot plutôt bien aussi. En tout cas moi je suis pas plus serein quand je vois TLC prendre un shoot à 3 pts... Collet est assez clair, un grosse compétition se joue à 8/9, et TLC ne fait pas partie de ceux là, et il a sûrement pas envie de le voir bouder au bout du banc, ça vaut aussi pour Fall...
(0) J'aime
djokeric
Alors, sans dire.qu'il ne mérite pas d'être appelé, on peut pas dire qu'il s'est imposé en euroleague le TLC, Francisco lui a été bon, et Fall excellent, je te l'accorde, mais TLC non.
Répondre
(0) J'aime
truemalo63
J’adore Vincent. Quand même, il faut oser affirmer qu’il y a pléthore d’ailiers shooteur en EDF. Fournier sort d’une saison cata, Batum est tout sauf un scorbut, Coulibaly a démontré des grandes qualités défensives mais sa capacité à scorer est à démontrer. C’est bien le poste le plus fragile en EDF. Je ne sais pas si la personnalité de TLC est adaptée à Vincent où se groupe, mais il a un potentiel pour remplir cette case.
Répondre
(3) J'aime
thegachette
Pour moi le vrai poste faible c'est le poste 1. Où personne n'est indiscutable, ni un gros CV... En 2/3 Batum et Fournier me semble au dessus de TLC
Répondre
(2) J'aime
lou_grand
Batum en 2 ? Sérieux ? A la limite sur l'aile quelques minutes et en double back up poste 4 derrière Yabu et VW.
(0) J'aime
thegachette
Non Lou Grand pas Batum en 2. Fournier, De Colo, Okobo ou Hifi, Cordinier plus N'tikilina ou Hayes... Batum, Fournier, Coulibaly, Cordinier en 3... Je vois pas TLC en 2 non plus, il est pas assez bon balle en main, et avec les meneurs que nous avons il faudra un 2 percutants et pas trop mauvais balle en main
(0) J'aime
flavor_flav
ce n'est pas non plus une grosse surprise, les joueurs retenus sont au dessus de lui et encore il y avait Ouatarra et Tarpey sur son poste qui n'ont pas été retenus non plus il y a une telle densité à tous les postes qu'il y a (et aura) forcément des déçus
Répondre
(1) J'aime
samuel92
Je partage ton avis. TLC fait une saison correcte statistiquement mais il a montré de grosses faiblesses et surtout un manque d'intensité assez gênant à ce niveau.
Répondre
(0) J'aime
jeildo
Mouais je pense qu'il aurait pas été inutile dans l'optique de l'après Batum c'est vrai un two player er il commence à avoir de l'expérience ça en fait un complément intéressant à des Coulibaly, Dieng etc
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
Comme quoi certains joueurs, et leurs entourages, sont complètement déconnectés du réel. TLC a montré cette saison qu'il ne pouvait pas être un leader, ceci doublé par une irrégularité au tir qui fait qu'il n'est, à mon sens, même plus candidat à l'EDF.
Répondre
(0) J'aime
lou_grand
Quoi de surprenant avec les choix de VC ? Il dit que l'expérience de groupe est importante et ne prend pas ces 3 là qui en avaient pour des jeunes jamais appelés. Mais bon, on est habitué. Après, sur la saison, TLC n'est pas incontournable, surtout sur le poste 3 où Fournier et Batum sont indéboulonnables pour VC. Il n'y avait pas vraiment de surprise à attendre, ni pour lui, ni pour Ouattara ni Tarpey. C'était couru d'avance !
Répondre
(0) J'aime
macroy
Fournier a peu joué cette saison et a été cata. aux shoots a 3pts. Il est mauvais défenseur. Coulibaly est bon défenseur et s'est amélioré au tir mais n'a aucune expérience internationale. Dans cette optique,il aurait été logique d'au moins présélectionné TLC pour mettre en concurrence tout ce petit monde,Ouattara inclus, mais, comme l'année dernière avec l'histoire des meneurs, Collet est a coté de ses pompes. Ça promet les JO !
Répondre
(0) J'aime