Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Jour J pour le tirage au sort des JO : les meilleurs et pires groupes possibles pour les équipes de France

Jeux Olympiques 2024 - Le tirage au sort des deux tournois olympiques de basket 5x5 est programmé ce mardi à 19h. Retrouvez tout ce qu'il faut savoir, ainsi que les perspectives les plus réjouissantes et inquiétantes pour les équipes de France.
Jour J pour le tirage au sort des JO : les meilleurs et pires groupes possibles pour les équipes de France

Les Bleu(es) espèrent revivre les fortes émotions de Tokyo 2021 cet été

Crédit photo : FIBA

Lors de son immense carrière, Penny Taylor a visiblement toujours adoré se retrouver opposée à des Françaises. Son meilleur match en Europe ? 36 d’évaluation, en EuroLeague, à Lattes, face au BLMA, en février 2012. Et son meilleur match, tout court ? 44 d’évaluation, contre… l’équipe de France, lors des Jeux Olympiques 2016. Mais ce mardi, tout le basket tricolore espère que l’Australienne se montrera enfin clémente avec lui.

À Mies (Suisse), dans la proche périphérie de Genève, la MVP de la Coupe du Monde 2006 effectuera, en compagnie de Carmelo Anthony, le tirage au sort du tournoi olympique de basket. C’est sur les rives du lac Léman, au siège de la FIBA, que les deux équipes de France connaîtront le chemin imposé vers leur objectif de médaille olympique.

Équipe de France masculine

Premièrement, les Bleus peuvent s’estimer chanceux d’être déjà qualifiés (en tant que pays hôte) ! Leur piteuse Coupe du Monde 2023, bouclée à la 17e place, aurait dû les envoyer disputer en juillet un TQO de tous les dangers. Au lieu de cela, ils ont déjà leur billet en poche, et sont même assurés d’éviter les deux plus grosses équipes du plateau lors du premier tour : les États-Unis, pour protéger les intérêts des diffuseurs TV, et le Canada, placé dans le même chapeau. Médaillée de bronze à Manille, la sélection menée par Shai Gilgeous-Alexander avait infligé aux Bleus l’une des plus grandes humiliations de l’ère moderne en ouverture du Mondial (65-95).

  • Les huit équipes déjà qualifiées pour les Jeux Olympiques : États-Unis, Allemagne, Australie, Serbie, Canada, France, Soudan du Sud et Japon.

Toutefois, après avoir dégringolé à la huitième place du ranking FIBA, les coéquipiers de Rudy Gobert sont certains d’affronter des gros calibres à Villeneuve-d’Ascq et Bercy, versés dans le troisième chapeau. Ils ne pourront cependant pas se retrouver avec plus de deux autres nations européennes, sachant que les TQO sont représentés par les équipes disposant du meilleur ranking FIBA, toutes des sélections issues du Vieux Continent.

Les chapeaux du tournoi masculin

  1. États-Unis (Groupe C), Allemagne, vainqueur du TQO de Valencia
  2. Serbie, Australie, vainqueur du TQO de Riga
  3. France (Groupe A ou B), Canada, vainqueur du TQO de San Juan
  4. Japon, Soudan du Sud, vainqueur du TQO du Pirée

Les TQO

  • TQO de Valencia : Espagne, Liban, Angola ; Finlande, Pologne, Bahamas
  • TQO de Riga : Lettonie, Géorgie, Philippines ; Brésil, Monténégro, Cameroun
  • TQO de San Juan : Porto-Rico, Bahreïn, Italie ; Lituanie, Côte d’Ivoire, Mexique
  • TQO du Pirée : Grèce, République dominicaine, Égypte ; Croatie, Slovénie, Nouvelle-Zélande

Prier pour tomber contre le vainqueur du TQO de Riga…

Première invaincue de son groupe lors de l’édition 2021 de Tokyo, ce qui avait pavé sa voie royale vers la finale, l’équipe de France devra rééditer cette performance à Villeneuve-d’Ascq, sous peine de s’exposer à un quart de finale vertigineux. Éviter Team USA ou le Canada lors de la phase de poule peut être considéré comme une bonne affaire, mais cela maximise la perspective de les croiser lors du premier match couperet. Les quarts de finale seront décidés lors d’un tirage au sort entre les têtes de série (premiers de chaque poule et meilleur deuxième), et les autres qualifiés (autres deuxièmes et deux meilleurs troisièmes).

Tomber sur le vainqueur du TQO de Riga, plutôt que la Serbie ou l’Australie, est l’un des enjeux majeurs pour les Bleus (photo : FIBA)

La densité sans précédent de ce tournoi olympique laisse assez peu de marge de manœuvre. Même le chapeau 4 pourrait se révéler terriblement difficile, si les Bleus tiraient le vainqueur du TQO d’Athènes : vraisemblablement soit la Grèce de Giannis Antetokounmpo, soit la Slovénie de Luka Doncic, qui ne rêve que de se venger de l’affront de Saitama. Pour autant, nous nous sommes risqués à l’exercice, toujours délicat, du meilleur et du pire tirage. Mais par exemple, qui préférer dans le premier chapeau, entre l’Allemagne, championne du monde en titre, et l’Espagne (grandissime favorite du TQO de Valencia), tourmenteuse historique de l’équipe de France ? Vu que la Roja n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise à domicile, partons sur la deuxième option… Avec, en revanche, une préférence claire sur le deuxième chapeau : le vainqueur du TQO de Riga, malgré le mauvais souvenir de Jakarta en tête (élimination face à la Lettonie), plutôt que la Serbie, vice-championne du monde sans sa superstar Nikola Jokic, ou l’Australie, médaillée de bronze en titre. Ce qui diminuerait considérablement la complexité de la poule, avec deux avantages nets : éviter deux immenses outsiders et rayer de facto, pour des considérations géographiques, le vainqueur du TQO grec au profit du Japon ou du Soudan du Sud, deux adversaires éminemment plus abordables…

Les différents scénarios pour les Bleus

  • Le meilleur tirage : vainqueur du TQO de Valencia, vainqueur du TQO de Riga, Soudan du Sud
  • Le pire tirage : Allemagne, Australie, vainqueur du TQO du Pirée

Équipe de France féminine

Avec déjà un plateau intégralement connu, le tournoi féminin comporte beaucoup moins d’incertitudes. D’autant plus que les Bleues ont une chance sur deux de tomber sur les Américaines dès le premier tour, septuples championnes olympiques en titre !

Les chapeaux :

  1. États-Unis (groupe B ou C), Chine, Australie
  2. Espagne, Canada, Belgique
  3. France (groupe B ou C), Japon, Serbie
  4. Porto-Rico, Nigéria, Allemagne

Avec les promesses nées du TQO de Xi’An, où elles ont corrigé la Chine (n°2 mondiale) et gagné leurs trois matchs par un écart de 45 points, les joueuses de Jean-Aimé Toupane peuvent pourtant aborder le grand rendez-vous de Mies assez sereinement. Pour un tirage qui devrait être, quoiqu’il arrive, assez ouvert.

Une poule homogène en prévision

Après l’élimination en demi-finale de l’EuroBasket 2023, une revanche possible dès le premier tour des JO face à la Belgique, pour un « derby » à Lille ? (photo : FIBA)

Car autant le dire, il n’y a pas spécialement de groupe idéal ou redouté pour les Bleues. Croiser la route de Team USA dès le premier tour diminuerait certes le droit à l’erreur mais permettrait d’éviter de les affronter en quart de finale, ce qui n’est pas négligeable. Dans le chapeau 1, qui préférer entre les deux mastodontes chinois et australiens ? Deux équipes qui seront revanchardes après leurs récents affronts face aux filles de Jean-Aimé Toupane (82-50 lors du TQO face à la Chine, 70-57 en ouverture du Mondial 2022 à Sydney face à l’Australie)…

Le reste de l’affaire est une histoire d’équilibriste avec les contraintes géographiques. Il ne peut y avoir plus de deux équipes européennes par groupe, et pas plus d’une seule par continent pour le reste (Asie, Océanie, Afrique, Amérique). Par conséquent, pour espérer croiser Porto-Rico, certainement la nation la plus faible des JO, détruite à Xi’An en février (88-40), les Bleues doivent renoncer au Canada dans le deuxième chapeau, et plutôt préférer l’Espagne. Ce qui n’a jamais été une grande réussite historique pour le basket français…

Les différents scénarios pour les Bleues

  • Le meilleur tirage : Australie, Espagne, Porto-Rico
  • Le pire tirage : États-Unis, Belgique, Nigéria

Rendez-vous à 19h !

Le tirage au sort démarrera à 19h. Au sein de la Maison du Basketball Patrick Baumann, les trois groupes du tournoi féminin seront d’abord établis, avant de passer aux hommes. Carmelo Anthony et Penny Taylor participeront aux deux tirages. Rendez-vous sur BeBasket dans la soirée pour découvrir les réactions de Boris Diaw, Vincent Collet, Céline Dumerc et Jean-Aimé Toupane.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
alphonse- Modifié
Il n'y a pas plus compliqué comme principe de tirage au sort ? il y a de tirage au sort que le nom... comme le nombre de poules, de qualifiés etc...
Répondre
(1) J'aime