Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Villeneuve d’Ascq arrache un match 3 et continue de rêver du Final Four

EuroLeague Féminine - Au terme d'un quart de finale retour intense, l'ESBVA s'est imposée sur le fil face à Miskolc (63-59). Les Villeneuvoises s'offrent un match décisif en Hongrie mercredi prochain, et peuvent encore rêver du Final Four.
Villeneuve d’Ascq arrache un match 3 et continue de rêver du Final Four

Janelle Salaün a été omniprésente en attaque, dans la victoire de l’ESBVA face à Miskolc.

Crédit photo : Antoine Bodelet

Elles avaient annoncé la couleur, elles ont répondu présent au terme d’un duel intense. Ce mercredi soir, dans un Palacium plein à craquer, les Guerrières de l’ESBVA ont pris leur revanche sur les Hongroises de Miskolc (63-59). Un succès à l’arraché qui permet à Villeneuve d’Ascq de croire encore à la qualification au Final Four de l’EuroLeague, dix ans après Bourges.

Un démarrage poussif

L’ESBVA a pourtant mis du temps à trouver son rythme. Une première mèche allumée par Kennedy Burke au bout de 24 secondes de jeu… et puis plus rien. Totalement en travers des deux côtés du terrain (3/16 aux tirs, 6 ballons perdus), les Villeneuvoises ont encaissé un 18-0, à cheval sur les deux premiers quarts-temps (8-23, 11’). De quoi exciter encore un peu plus la trentaine de supporters hongrois, déjà bien remuants pendant l’échauffement.

Mais dans le Nord, si les orages peuvent surprendre, ils ne durent guère bien longtemps. Juste le temps que la tempête Burke (impliquée sur douze points consécutifs en deux minutes) ne revienne du banc pour mettre ses coéquipières dans le droit chemin. Dans la raquette, les Guerrières marquent leur territoire et s’offrent des passages prolifiques sur la ligne des lancers. De quoi rentrer au vestiaire avec le plus faible des déficits au score (33-34, 20’).

La défense comme maître-mot

Au retour des vestiaires, l’intensité monte encore d’un cran. Portée par une Kariata Diaby remontée malgré sa chevillière héritée du match aller, Villeneuve d’Ascq reprend les commandes. Le Palacium se lève comme un seul homme sur une énième réussite de loin de Janelle Salaün, ultra efficace en attaque (24 points à 8/12 aux tirs dont 3/4 à 3-points). Miskolc peine à trouver des solutions offensives face à l’inamovible défense villeneuvoise.

Incontournable lors de la première confrontation, l’Américaine Kaila Charles a la tête ailleurs (8 points). Peut-être encore à l’aéroport, où son passeport a été perdu en début de semaine. Les locales enfoncent le clou : comme un écho à la première action du match, Kennedy Burke permet à l’ESBVA de réaliser le premier break du match, sur un shoot longue distance (58-51, 36’). Miskolc aura tout tenté pour revenir et faire trembler les Guerrières, sans toutefois parvenir à combler son retard (63-59, 40’).

Les Villeneuvoises ont bataillé pendant 40 minutes avant d’exulter au buzzer final (Photo : Antoine Bodelet).

« Prêtes pour le match 3 »

À peine remise d’un match éprouvant, la capitaine villeneuvoise Caroline Hériaud est satisfaite de la prestation de son équipe : « Même si on a mal démarré, sûrement à cause de la pression qu’on avait sur les épaules, on a réalisé un bon match. Défensivement, on a pris nos repères et on a livré un vrai combat, c’était important d’imposer notre dimension physique ». Galvanisée par un public en transe pendant 40 minutes, la meneuse pense déjà au match 3, mercredi prochain : « On est prêtes, on sait qu’on peut battre cette équipe et accéder au Final Four. On sait à quoi s’attendre là-bas, alors on doit être sûres de nous pour faire la différence ».

Optimiste avant le début de la rencontre, le coach Rachid Méziane n’a jamais douté des capacités de ses joueuses : « J’ai rapidement fait le parallèle avec le match aller. C’est nous qui avions bien commencé, et au final, on avait perdu ». Le technicien garde son sang-froid en vu du match couperet : « Le haut niveau, c’est savoir réitérer. Mercredi, il faudra que l’on soit soucieux du détail et que l’on reste discipliné ».

Mercredi prochain, les Villeneuvoises iront à Miskolc (18h), en Hongrie, pour tenter d’arracher leur qualification au Final Four de l’EuroLeague. Ce qui serait une première pour un club français depuis 10 ans, après la quatrième place de Bourges à Ekaterinbourg en 2014.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

À Villeneuve d’Ascq,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion