Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Paris Lee met l’ASVEL en orbite : plus qu’une victoire pour aller en finale !

Betclic ELITE - L'ASVEL n'est plus qu'à une victoire des finales des playoffs après avoir remporté le match 3 contre Paris à l'Astroballe (86-77). Villeurbanne a notamment pu compter sur un Paris Lee des grands soirs pour s'octroyer deux balles de qualification.
Paris Lee met l’ASVEL en orbite : plus qu’une victoire pour aller en finale !

Dans son duel avec le MVP T.J. Shorts, le Villeurbannais Paris Lee a été énorme !

Crédit photo : Ilona Vachon / Infinity Nine Media

L’ASVEL n’est plus qu’à une victoire de faire son retour en finale des playoffs de Betclic ELITE, deux ans après son dernier titre contre Monaco. Une perspective qui n’est plus très loin après que le club rhodanien ait pris l’avantage dans sa série des demi-finales face au Paris Basketball en remportant le match 3 ce mardi 28 mai à l’Astroballe (86-77).

Le baromètre Paris Lee pour l’ASVEL

Résumer le match d’une équipe à la seule performance d’un joueur est souvent bien trop réducteur. Mais à y regarder de plus près, la concordance entre la partition du meneur Paris Lee (27 points dont 6/7 de réussite à 3-points) et celle de l’ensemble de sa formation est tellement évidente. Transparents pendant les dix premières minutes (13-30) face à l’exceptionnelle adresse parisienne (7/12 à 3-points en QT1, 12/31 au total), Paris Lee et l’ASVEL se sont ensuite repris pour éviter que le scénario du match d’ouverture ne se reproduise du côté de Villeurbanne.

Les Parisiens se sont frustrés à l’Astroballe (Photo : Ilona Vachon / Infinity Nine Media)

Avec 11 points dans le 2e quart-temps, le gaucher a complètement remis ses troupes dans la partie, tout en regardant droit dans les yeux le MVP de Betclic ELITE, T.J. Shorts (24 points à 9/18 de réussite aux tirs). Dans un 3e quart-temps où les deux meneurs se sont répondus coup sur coup, l’ASVEL et Paris ont entamé la dernière période en étant à égalité (64-64). Dix dernières minutes que les joueurs de Pierric Poupet ont su beaucoup mieux gérés que les Parisiens, pénalisés à de trop nombreuses reprises pour des fautes évitables (25 contre 17 à l’ASVEL), à l’image de la 5e de Léon Kratzer (10 minutes de jeu) à sept minutes du terme de la partie.

Paris a payé ses fautes et son déficit au rebond

Pouvant compter sur quelques gros tirs, notamment de son ailier Timothé Luwawu-Cabarrot (12 points), l’ASVEL s’est surtout appuyée sur sa grosse domination au rebond (37 rebonds dont 14 offensifs, contre 32 pour Paris) et quelques ajustements tactiques payants ce mardi soir. Une énorme séquence villeurbannaise, avec deux rebonds offensifs successivement grattés par Lauvergne et Ndiaye, où Paris Lee a fait feu d’une énième bombinette à 3-points (6/7 de réussite dans l’exercice, a fini par abattre le moral parisien. Et c’est l’ancien joueur du Panathinaïkos, tout récent champion d’EuroLeague, qui était encore à l’initiative d’un ballon chipé à Nadir Hifi, plutôt discret une nouvelle fois (13 points), pour définitivement sceller le sort de cette rencontre sur un dunk de Mbaye Ndiaye (10 points et 7 rebonds).

Avec le retour de Nando De Colo (6 points en 11 minutes de jeu) pour l’ASVEL et l’absence de Collin Malcolm pour Paris sur ce match 3, c’est donc le club lyonnais qui prend un sérieux avantage dans cette série : celui de disposer de deux balles de qualification pour la finale. Jeudi 30 mai, l’on pourrait déjà connaître l’identité de la finale des playoffs de Betclic ELITE 2024. Si tel était le cas, nous aurions alors droit à l’affiche de 2022.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
tit69- Modifié
Match enorme de Paris Lee mais aussi victoire tactique de Poupet qui a su mettre en place les ajustements défensifs pour faire déjouer Paris. Pour un jeune coach sans références, bravo !!! Le Stone Wise de l'Asvel ?
Répondre
(2) J'aime
samuel92
Je partage ton avis sur Poupet. Quelques points essentiels dans cette série selon moi: Une ASVEL enfin intense, c'est sympa à voir Poupet qui fait des choix tactiques payants Les petits détails qui tournent à l'avantage de Villeurbanne avec notamment une certaine naïveté parisienne. Les difficultés de Jantunen et de Bandja Sy ... Quelque part, on voit une équipe d'EL vs une équipe d'EC.
Répondre
(0) J'aime
lounkao
Si besoin était, la preuve qu'il ne suffit pas d'avoir un "NOM" pour bien coacher ...
Répondre
(0) J'aime
ioness
Je dois dire un excellent FELICITATIONS à Poupet. Ses changements tactiques ont été gagnants (défensivement en début de match étonnant de faire prise à 2 sur Hifi quand il est pas dans un "corner" mais ça a payé ses fruits à la fin avec la fatigue) notamment offensivement avec le pick and roll central et la petite passe pour Ndiaye qui finissait en dunk. Vraiment bravo, j'aime bien ce que l'ASVEL propose depuis qu'il a prit les rênes et je commence à aimer à nouveau l'ASVEL (chose infaisable sous TJ).
Répondre
(0) J'aime