L’année 2022 touche bientôt à sa fin. Avant de refermer ce chapitre, on vous propose de vous y plonger une dernière fois, à travers l’objectif des photographes du site. L’occasion pour nous de les remercier pour leur collaboration.

La France règne au sein de la maison blanche du Real Madrid

Vincent Poirier Real Madrid 22-23
Après un court passage en NBA à Boston et Philadelphie, Vincent Poirier évolue au Real Madrid depuis 2020. (Photo : Sébastien Grasset)

L’année 2022 a notamment été marquée par le règne de la France au sein de la mythique maison blanche, celle du Real Madrid. Les quatre mousquetaires Thomas Heurtel, Fabien Causeur, Vincent Poirier et Guershon Yabusele ont été les fers de lance de l’un des plus importants escadrons du continent européen, seulement défait en finale de l’EuroLeague face à l’Anadolu Efes cette année. Si l’histoire ne s’est pas bien terminée entre Heurtel et le club espagnol, le Real dispose toujours d’un quatuor tricolore avec l’arrivée pour cette nouvelle saison 2022-2023 de Petr Cornelie.

L’ALM Évreux remporte le tout premier trophée de son histoire

ALM Évreux 21-22
Fabien Paschal (ici à terre) a été l’un des héros ébroïciens de la finale de Leaders Cup Pro B, remportant logiquement le titre de MVP de la rencontre. (Photo : Lilian Bordron)

 

Une première fait toujours date. L’ALM Evreux se souviendra longtemps de ce dimanche 20 février, jour où le club ébroïcien a soulevé le premier trophée de son histoire, celui de la Leaders Cup Pro B 2022. Les hommes de Neno Asceric l’ont emporté aux dépens du SLUC Nancy Basket, dans l’antre de Gentilly, excusez du peu. Malheureusement, la malédiction du champion s’est vérifiée pour les Normands, éliminés dès les phases de groupe en 2022-2023.

A LIRE AUSSI : [Rétro] Le Top 10 des évènements du basket français en 2022 (1/2)

Pôle France : une génération pleine de talent

Pole France 21-22
Début janvier 2022, le Pôle France l’a emporté sur le parquet d’Avignon, égalant le bilan du Pôle Fédéral en 2011/2022, alors composé d’Hugo Invernizzi ou encore de Livio Jean-Charles. (Photo : Christophe Canet)

De jeunes joueurs de basket talentueux, la France n’en manque pas. Le Pôle Fédéral en a fait la démonstration lors de la saison 2021/2022 de Nationale 1. La jeune garde, emmenée cette saison-là par Rayan Rupert (New Zealand Breakers), Aurèle Brena-Chemille (Nancy) ou encore Noah Penda (Vichy-Clermont), a établi le meilleur bilan jamais réalisé par le Pôle France : 7 victoires sur le terrain (seulement 6 comptabilisées en raison du succès retiré à Besançon). Le basket français a encore de belles heures devant lui, à n’en pas douter…

Le retour en EuroLeague de la Virtus Bologne de Mam’ Jaiteh et Isaïa Cordinier

Isaïa Cordinier Virtus Bologne 21-22
Isaïa Cordinier (ici lors d’une rencontre d’Eurocup contre la JL Bourg) a pris une autre dimension en rejoignant l’Italie et la Virtus Bologne. (Photo : Jacques Cormarèche)

Quatorze ans plus tard, la Virtus Bologne a fait son retour en Euroleague, après son titre en Eurocup contre Bursaspor (80-67 en mai dernier). Et cela, elle le doit notamment à ses deux « francesi », Isaïa Cordinier et Mam Jaiteh. Les deux joueurs ont rejoint le club en 2021 et ont été des acteurs primordiaux de l’excellente saison bolonaise (également finaliste de la Lega Serie A). A voir jusqu’où cela les mènera…

26 ans après : La Rochelle est de retour en Pro B

Arnauld Thinon La Rochelle 21-22
Toute la rage d’Arnauld Thinon (35 ans), l’un des principaux acteurs du retour de La Rochelle en Pro B (Photo : Gérard Héloise)

Dans une région où le rugby est roi, difficile de se faire sa place. D’autant plus quand le club local remporte, en 2022, la Coupe d’Europe pour la première fois de son histoire. Malgré tout, les coéquipiers d’Arnauld Thinon ont su faire parler d’eux en remportant les finales de playoffs de Nationale 1 contre Mulhouse (2-0). Une victoire synonyme de retour en Pro B (en compagnie d’Angers), 26 ans après avoir après quitté la division de manière administrative. Un bien joli cadeau pour les 90 ans du club !

Le retour de Paul Lacombe à la SIG Strasbourg

Paul Lacombe et Lassi Tuovi SIG Strasbourg 22-23
Paul Lacombe, pour son premier match de retour et Lassi Tuovi, pour sa dernière sur le banc strasbourgeois, à Ekinox, le 6 novembre dernier. (Photo : Jacques Cormarèche)

L’un est revenu, l’autre est parti. À l’automne, un jeu des chaises musicales s’est opéré à la SIG Strasbourg. Comme nous l’annoncions, Paul Lacombe a fait son retour en Alsace fin octobre, 5 ans après son départ. Juste le temps pour lui, de retrouver, l’espace d’une rencontre, Lassi Tuovi, qu’il avait connu comme assistant lors de sa première épopée strasbourgeoise. Le technicien finlandais sera en effet remercié, quelques jours plus tard, au moment de la trêve internationale de novembre.

La France dominée par l’Espagne en finale de l’EuroBasket

Guerschon Yabusele Vincent Collet Equipe de France 22
Comme au Real Madrid, Guerschon Yabusele a été l’un des fers de lance de l’équipe de France lors du dernier Eurobasket. (Photo : Guillaume Poumarède)

Une mine déconfite pour Guerschon Yabusele, un doigt levé pour Vincent Collet. Comme pour symboliser qu’une nouvelle fois, la France a subi une déconvenue face à l’Espagne en compétition internationale. Presque miraculés dans cette compétition (après deux victoires en prolongation contre la Turquie en 8e et l’Italie en quart), les Bleus pouvaient pourtant y croire face à une Roja que l’on présentait sur le déclin. Mais sur un parquet de basket, à la fin, ce sont les Espagnols qui ressortent vainqueur.

Première compétition internationale pour Jean-Aimé Toupane à la tête de l’équipe de France féminine

Jean-Aimé Toupane Equipe de France féminine été 2022
Jean-Aimé Toupane au micro de beIN Sports lors d’une rencontre amicale l’été dernier. (Photo : Guillaume Poumarède)

Nommé à la tête de l’équipe de France féminine en octobre 2021, Jean-Aimé Toupane a disputé à la fin de l’été sa première compétition internationale avec le Mondial 2022 en Australie. Résultat : une défaite honorable en quarts de finale de la compétition, contre le futur finaliste, la Chine. De belles promesses pour une équipe jeune et largement renouvelée. Wait and see…

A LIRE AUSSI : [Rétro] Le Top 10 des évènements du basket français en 2022 (2/2)

Le Paris Basketball prend ses quartiers à Roland Garros

Après plusieurs matchs à l’Accor Arena, le Paris Basketball est encore monté d’un cran : organiser un match sur le site de Roland-Garros. (Photo : Lilian Bordron)

L’antre de Rafael Nadal, Gustavo Kuerten ou encore Chris Evert a mis de côté sa terre ocre pour revêtir, le temps d’un dimanche après-midi, un parquet lustré. Pour la première fois depuis 74 ans, le basket est revenu à Roland-Garros. Le Paris Basketball a pris possession du court Philippe-Chatrier, rénové en 2018 et qui n’a plus grand-chose à voir avec celui avait accueilli l’antique championnat de France entre 1934 et 1939, puis en 1945, 1947 et 1948. Si le dimanche 16 octobre 2022, le club de la capitale n’est pas reparti avec la victoire (défaite 91-95 contre Monaco), il a néanmoins réussi son coup : réunir plus de 10 000 spectateurs (2e affluence de l’histoire de la LNA après Nanterre – ASVEL et ses 15 200 personnes en mars 2018) dans l’une des enceintes les plus mythiques de l’Hexagone.

Le phénomène Victor Wembanyama

Victor Wembanyama Boulogne-Levallois 22-23
Victor Wembanyama à la défense de son panier face à Ismaël Kamagaté lors du derby francilien, en décembre dernier. (Crédit : Antoine Bodelet)

La Betclic ELITE, cette saison, c’est la propriété gardée d’un certain Victor Wembanyama. À la mi- saison 2022-2023, le très probable futur n°1 de la Draft NBA 2023 domine le championnat de France de la tête et des épaules : meilleur marqueur (22.9 points), meilleur rebondeur (9.6), meilleur contreur (3) et meilleure évaluation (26.6). On est presque tenté de dire que même le ciel n’est pas une limite pour Wemby, tant le jeune joueur des Mets 92 impressionne à chacune de ses sorties.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Lilian Bordron

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires