Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Vincent Collet (Metropolitans 92) se méfie de l’ASVEL : « Pas le moment de baisser la garde »

Le premier contre le deuxième, les Metropolitans 92 contre l’ASVEL. Voilà l’alléchante affiche proposée en Betclic ÉLITE, ce dimanche (à suivre sur LNB TV à défaut d’un diffuseur premium). Depuis sa défaite au Mans en ouverture du championnat (83-65), Boulogne-Levallois n’a plus perdu la moindre rencontre en Betclic ÉLITE.

LIRE AUSSI. Entretien avec Axel Julien après la nouvelle désillusion au Mans

« Ils peuvent avoir un supplément de concentration et d’énergie mentale »

En face, l’ASVEL est en difficulté entre de nombreux blessés (David Lighty, Antoine Diot, Raymar Morgan, Victor Wembanyama) et deux joueurs testés positifs à la Covid-19 avant la venue du Barça (Dylan Osetkowki et Marcos Knight). « Est-ce qu’on aura les jambes dimanche ? Je ne sais pas, je ne suis pas inquiet mais il faudra que tout le monde soit au niveau », prévenait T.J. Parker après la défaite contre le Barça, vendredi. 

« Le contexte a une influence, mais ils (les Villeurbannais) peuvent être énervés, avoir un supplément de concentration et d’énergie mentale, et ils ont joué tous ces matches à domicile, explique Vincent Collet dans les colonnes du Progrès. Quand une équipe est affaiblie, ce n’est pas du tout le moment de baisser le garde. D’autant que tout le monde sait que c’est un match qui compte et que ce n’est pas comme s’ils ne comptaient que sur huit joueurs… »

En cas de victoire, l’ASVEL (6 victoires – 2 défaites) reviendrait à hauteur des Metropolitans 92.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion