Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le Mans empoche une victoire capitale, William Howard renait

Betclic ÉLITE - Contre Roanne, Le Mans fut la moins mauvaise équipe en clôture de la 26e journée du championnat (90-80). Une précieuse victoire pour s'éloigner de la zone rouge, marquée par la belle prestation du revenant William Howard.
Le Mans empoche une victoire capitale, William Howard renait

Avec 18 points, William Howard a signé sa meilleure performance offensive depuis le 26 novembre 2021

Crédit photo : Le Mans Sarthe Basket

Le dimanche 19h est censé être la case premium de la grille télévision du championnat de France. Le match phare du week-end en Betclic ÉLITE. Disons, gentiment, que ce Le Mans – Roanne n’a vraiment pas été la meilleure publicité possible pour le basket français et qu’il est finalement appréciable que La Chaîne L’Équipe ait choisi de diffuser du foot avec Slovaquie – Autriche.

De l’air pour Le Mans

22 balles perdues de chaque côté, 44 au total, un niveau de jeu douteux : on s’est clairement ennuyé ferme à Antarès. Après, fallait-il vraiment s’attendre à mieux pour une opposition entre le 12e, en chute libre, et le 16e, premier relégable ? Avec cinq défaites sur les six derniers matchs, et une ligne rouge qui se rapprochait dangereusement, le MSB savait qu’il abordait un enchaînement crucial pour son avenir. Alors, la première partie du chemin a été faite et Elric Delord se fichera bien si ce n’était pas esthétique.

Grâce à un coup d’accélérateur en fin de troisième quart-temps, pour porter le score de 45-45 à 62-54, Le Mans a assuré l’essentiel et s’est offert une énorme bouffée d’oxygène (victoire 90-80), sur les ailes de sa doublette DeVante Jones (25 points à 6/13, 6 rebonds et 8 passes décisives) – Trevor Hudgins (19 points à 7/13). Mais c’est le dernier venu, William Howard, qui a servi de détonateur. En enchaînant quatre flèches primées dès le premier quart-temps, l’ancien minime France de la Chorale (finaliste du championnat en 2007/08) a vécu son premier moment fort sur un terrain de basket depuis l’inoubliable 25 juin 2022, et son contre légendaire sur Paris Lee. Sa fiche de statistiques (18 points à 4/9, 4 rebonds, 1 passe décisive, 2 contres et 2 interceptions) suggère que les galères sont derrière lui.

Wayne Selden en civil sur le banc de la Chorale

Wayne Selden est arrivé

Le Montbrisonnais, qui n’avait pas scoré autant depuis le soir de son invraisemblable tir au buzzer à Monaco en EuroLeague (le 26 novembre 2021), aurait juste pu avoir l’élégance de ne pas signer son retour face à une équipe de son département, coaché par un autre enfant de Montbrison, Marc Berjoan. Sur une pente alarmante, la Chorale de Roanne a raté une nouvelle occasion de sortir de la zone rouge et a surtout laissé échapper un concurrent potentiel, désormais trois longueurs devant (plus le panier-average). Une victoire à Antarès aurait pu mettre le MSB sous pression, mais les Ligériens réduisent progressivement le cercle des équipes concernées par le maintien. Un soir où Roanne n’a joué qu’avec un seul étranger impactant (D.J. Cooper, puisque Tucker, Grady et Langevine étaient transparents), où Sekou Doumbouya est redevenu un joueur lambda (10 points à 3/9) et a encore confirmé ses terribles largesses défensives (de nouveau 90 points encaissés), il faudra être bien optimiste pour trouver des raisons d’y croire pour la Chorale. Peut-être par la promesse de sang neuf incarnée par la présence de Wayne Selden en civil sur le banc, le shooteur tant attendu, quasiment incognito…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
chorale42
Merci encore à la cellule de recrutement de la CHORALE pour avoir réussi à recruter des joueurs invisibles et transparents encore ce soir avec Grady et Tucker. Comment peut-on se tromper de façon aussi large avec des joueurs insignifiants ou pas au niveau ( Sullivan, Tajuan-Martin, Anosike, Omot, Tucker, Grady, Langevine…) ?
Répondre
(2) J'aime
halle_37
En long en large et en travers..... Et tout ça l'année des 3 descentes.......
Répondre
(1) J'aime
bechorale
Cellule qui ce résumait à JDC concernant ces joueurs.
Répondre
(1) J'aime
mick7142- Modifié
La saison prochaine, s'il veut coacher en BE, il sera bien obligé de travailler avec un directeur sportif ainsi qu'un préparateur physique. Ça sera chaud, parce qu'à la Chorale, il voulait tout gérer seul. On comprend aussi maintenant qu'à Chalon, il a été poussé vers la sortie par le DS et le président.
(1) J'aime
chorale42
Comment un club professionnel peut laisser carte blanche à un coach ? C’est impensable. Si c’est le cas à la Chorale ( chose quand même inimaginable et invraisemblable) , alors la Direction du club et également fautive dans le choix des » bras casés » choisis par JDC.
(3) J'aime
halle_37
Le problème de notre club c'est que absolument personne n'a su déterminer nos vrais objectifs, à parler de PO et toutes ces conneries, si on aurait voulu vraiment faire les playoffs ils auraient fallu prolonger march déjà..... Du coup on a recruté des joueurs qui n'avaient pas la mentalité maintien, on a tous vu des le mois de septembre octobre que ça n'irait pas, et toute la saison on a couru après nos recrues, et là on met un coach inexpérimenté avec les mêmes problématiques décisionnels que JDC, on a fait une grave erreur en le virant, c'est bien triste......
Répondre
(1) J'aime
mick7142
Moi j'avais remarqué avec des amis, et noté ici même que les recrues ne valaient même pas la moitié d'un "pet de lapin" en ayant assisté au match amical à Vichy début septembre dernier. Et avec quelques roannais qui ont fait le déplacement ce jour là, nous avons discuté après le match sur le parking, et là tout le monde déjà avait le même langage : "avec des branquignols comme ça, on est mal barré, où est-ce que Choulet a été dégoter ce meneur de 35 kgs, ces gros nuls aux postes 4/5, et ces 2/3 artilleurs de niveau espoirs Pro B".
(1) J'aime
bechorale
Le problème n’est pas le recrutement initial, tous les clubs commettent des erreurs de casting et ajusté ensuite. Le problème sont les entêtements du coach ; Un à chercher un poste 4 pas vraiment utile au regard de notre ef
(0) J'aime
halle_37
Bien d'accord Mick
(0) J'aime
coquio86
Heureusement le prochain match contre boulogne levallois va être plus facile........................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
(0) J'aime
mick7142
Ça ne va pas changer grand chose maintenant. Même Sékou doit déjà en avoir Marre de jouer avec des mecs d'un niveau si faible. Le public roannais dédicacera la descente en B à Choulet, parce qu'en 2019, c'est bien Laurent Pluvy qui nous a fait remonté et pas lui.
Répondre
(2) J'aime
sly42
Mais c'est aussi lui qui arraché le maintien en 2020,il ne faut pas avoir la mémoire courte ( voire sélective) cher amis...
(2) J'aime
toto72
Le MSB, l'équipe la moins mauvaise. Ca résume très bien la situation. Pourvu que pour les 8 prochain matchs, le MSB puisse rencontrer d'autres équipes de ce calibre.
Répondre
(1) J'aime
mick7142- Modifié
@sly42...Les recrues pour cette année de remontée ont été dirigées par le grand "manager général" Gaume***, et non pas par Laurent Pluvy. On a vu le résultat quelques semaines après vu l'entente qu'il y avait entre ces deux hommes. ***JDC a donc fait avec les moyens qu'on lui a laissé, c'est vrai. Mais il faut bien repréciser aussi que ce n'est pas à cause des 3 défaites consécutives que LP a été limogé, car la saison ne faisait que commencer, mais bien sur décision du MG qui considérait que ça ne pouvait pas continuer comme ça. Très belles anguilles sous roche à l'époque vis à vis du public...
Répondre
(0) J'aime
samuel92
Match très médiocre en effet. Le Mans a fait un gros pas vers le maintien, ce serait étonnant qu'ils puissent espérer davantage même si leur prochain match à Blois pourrait être un match bascule. Pour Roanne, la mission semble compliquée même si les prochains matchs sont abordables à commencer par celui contre les Mets. Victoire obligatoire par contre.
Répondre
(0) J'aime
lounkao
Le MSB a beaucoup de chance d'avoir un Levante JONES exemplaire...Encore faut-il le garder pour la prochaine saison car les YEGUETE, DIALLO et autre NARACE sont vraiment très "légés" à ce niveau...J'aime l'optimisme de Eric DELORD qui mentionne les 21 passes décisives...et les 22 balles perdues...Vivement que cette annéev cauchemar se termine...bien j'espère.
Répondre
(0) J'aime
maxx155
Merci à vous pour dire que ce sont deux équipes de bas étages(qui auraient gâcher 2h d'antenne) !! Belle mentalité et vive le sport alors.
Répondre
(0) J'aime